Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Cancer du sein : une exposition pour remettre le corps en lumière

Des femmes opérées d’un cancer du sein ont rencontré l’artiste UrBan Tag et se sont prêtées avec satisfaction à une séance de body-lighting et de photographies. Des portraits inédits rendus possible grâce à l’association SKIN, en partenariat avec l’Institut Curie.


Cet événement vous est présenté dans le cadre de la Journée mondiale contre le cancer du 4 février 2016.

Cancer du sein : une exposition pour remettre le corps en lumière

"Mettre son image à distance, y projeter ses rêves, un symbole, les couleurs du printemps…" Voici en quelques mots de Cécile Reboul- Cleach, présidente de l’association Skin, l’objectif de ce projet abouti en partenariat avec l’Institut Curie.

"Nous avions organisé en 2015 une séance photos sur le thème du body lighting*, raconte l’artiste UrBan Tag. Le casting était particulier puisque, contrairement à mon habitude, il n’y avait ni mannequin, ni modèle, mais des femmes qui pour la première fois s’apprêtaient à poser "topless"... Je ne savais pas comment allait se dérouler cette séance particulière pour moi."

Une dizaine de femmes ont répondu à l’appel et le temps d’une séance ont accepté d'"accorder leur confiance à l'œil bienfaiteur de l'objectif et, derrière lui, à la sensibilité d'un artiste à fleur de peau, UrBan Tag, un homme généreux. Se consoler, se reconnecter à soi, amorcer sa reconstruction par le beau, par le bon .... Entrer dans la créativité et être à soi, de nouveau", complète la présidente de l’association SKIN, dont l’Institut Curie est le partenaire hospitalier historique.

Cela fait en effet plusieurs années que des patientes participent à des séances d’échanges artistiques avec des créatifs de différents domaines pour s’exprimer et laisser parler leurs émotions et ressentis face à la maladie, aux traitements et à l’avenir après un cancer.

"J'ai beaucoup apprécié ce moment privilégié avec Urban Tag qui a fait preuve de beaucoup de déférence et de respect, témoigne Pauline, ancienne patiente et organisatrice de la séance avec l’artiste et les femmes participantes. Effectivement, sa délicatesse est telle qu'avec lui on ne se met pas à nu, mais on se vêt de nudité. Ce projet, pour moi, c'est un hymne à la féminité, à la beauté et au droit de chacun d'être là envers et contre tout, maladie, traitement, préjugés, maladresses, différences..."

"Elles m’ont offert leur beauté, leur charme, leur charisme sortis indemnes de la tempête que chacune d’elle a récemment vécu, renchérit l’artiste. Elles rayonnaient de force, d’envie, elles conjuguaient leur vie au présent et se projetaient dans cette future exposition. Eclats de rires, discussions passionnées, échanges et partage d’idées, il fut presque nécessaire de les calmer, tellement les discussions s’enflammaient positivement, cet instant était tellement beau à voir que je n’ai pas voulu le faire."

"Le Bal", une sélection de 12 photographies, une pour chaque mois, immortalisant le résultat est exposée en ligne et dans certains espaces de l’Ensemble Hospitalier de l’Institut Curie, à Paris comme à Saint-Cloud. "Cette nouvelle exposition avec un artiste invite, une fois de plus, les femmes à se dévoiler, à se surpasser et tout simplement à être elles-mêmes, constate Lydie Wintz, cadre de santé de département de chirurgie à l’Institut Curie. Des frontières qui tombent encore et encore : un très beau cadeau à recevoir, pour nous soignants."

 

 

* projection d’images sur le corps


Voir l'exposition Le Bal

Pour tous, sur Internet sous forme d'exposition virtuelle


Pour les patients, leurs proches et les soignants, dans les locaux de l’Institut Curie grâce au soutien de La Ligue contre le cancer.

 

Texte : Nathalie Oudar

Crédit photo : UrBan Tag

Mathilde Regnault
27/01/2016