Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Les chercheurs de l’Institut Curie ont le "déclic" !

Retour sur une belle action de médiation scientifique auprès de lycéens menée par Jean-René Huynh et quatre membres de son équipe. Au programme : conférence, speed-meeting scientifique et temps d’échange afin de "Développer les échanges entre chercheurs et lycéens pour les intéresser à la construction des savoirs" (DECLICS).

Les chercheurs de l’Institut Curie ont le "déclic" !

La transmission des savoirs est au cœur de l’ADN de l’Institut Curie, et elle commence dès le lycée.  C’est donc tout naturellement que Jean-René Huynh, chef de l'équipe de recherche Développement des cellules germinales, s’est investi dans une action de médiation scientifique auprès d’un lycée parisien. Accompagné de 4 membres de son équipe, il s’est rendu récemment au lycée Jacques-Decour, dans le 9e arrondissement, où il a consacré son après-midi à échanger avec des lycéens. De démarche scientifique, esprit critique, mécanisme de publication, ou encore orientation professionnelle : le chercheur a commencé par évoquer ces sujets lors d’une mini-conférence.

Le cœur de l’événement ? Un speed-meeting scientifique entre les 72 lycéens et les chercheurs. Sur le principe du speed-dating, les lycéens se sont répartis par petits groupes, avec un chercheur pour chaque groupe. C’est parti pour une discussion à bâtons rompus de 12 minutes. "Ca donne de la motivation pour continuer les études dans le domaine scientifique", souligne un élève.

Les chercheurs n’ont pas oublié les enseignants, leur apportant toutes les infos nécessaires quant aux fonctionnement de la recherche. L’occasion de réfléchir à la façon de rendre plus concret l’enseignement des sciences en lycée et à la meilleure manière de créer du lien entre le secondaire et le milieu de la recherche.

Cette action de médiation scientifique fait partie d’un programme plus large porté par le Cercle FSER, un réseau de chercheurs en biologie lauréats de la la Fondation Schlumberger pour l’éducation et la recherche (FSER). Ainsi, cette année, une dizaine de lycées ont eu la chance d’accueillir une équipe de recherche l’espace d’une demi-journée au cours du programme DECLICS. L’an prochain, cette opération sera renouvelée à plus large échelle.

 

Crédit photo : Noak / Le Bar Floréal / Institut Curie (portrait) et DR (photo de groupe)

Mathilde Regnault
19/12/2016