Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Décès de patientes dans plusieurs établissements : l’Institut Curie stoppe l’utilisation du Doxétaxel

L’Institut Curie a déclaré le 4 février dernier auprès de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament le décès d’une patiente survenu au décours de sa première cure de Docétaxel. Un premier  décès similaire le 1er juin 2016 avait également fait l’objet d’un signalement par l’Institut Curie.

Devant la survenue, dans un espace-temps inhabituel, de ces deux cas similaires à l’Institut Curie ainsi que dans d’autres établissements de santé en France, l’Institut Curie a, par mesure de précaution, stoppé l’utilisation du Docétaxel pour les traitements des cancers du sein.

Ce médicament est remplacé par le Paclitaxel.

Ces mesures de précautions s’appliquent immédiatement.

Dans l’attente des résultats de l’enquête diligentée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, "lInstitut Curie met en œuvre toutes les mesures thérapeutiques et organisationnelles nécessaires afin de garantir les meilleures qualité et sécurité de prise en charge à ses patientes", précise le Dr Marc Estève, Directeur de l’Ensemble Hospitalier.
L’Institut Curie administre cette molécule de chimiothérapie (taxane) sous sa forme générique depuis début 2015 et son princeps depuis plus de 25 ans dans le traitement pour de certaines formes de cancers du sein.

Comme tout médicament en général, et anti-cancéreux en particulier, il existe des effets secondaires. Nos médecins connaissent précisément la nature de tous ces effets et en surveillent de façon rapprochée la survenue éventuelle chez nos patients traités.

17/02/2017