Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Geneviève Almouzni devient directrice du Centre de Recherche

Cette spécialiste de l’épigénétique, un domaine en plein essor, devient la première femme depuis Irène Joliot-Curie à diriger les activités de recherche de l’Institut Curie.

Geneviève Almouzni devient directrice du Centre de Recherche

Déjà directrice de recherche CNRS, directrice de l’unité Dynamique nucléaire et plasticité du génome et directrice déléguée à l’enseignement, Geneviève Almouzni a été choisie par le Conseil scientifique pour succéder au Professeur Daniel Louvard. Ce dernier occupait ce poste depuis 1993. "Déjà fortement impliquée au niveau international dans des réseaux d’excellence, Geneviève Almouzni saura définir une stratégie scientifique apte à faire progresser la recherche sur le cancer et à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de chercheurs d’excellence", souligne le Pr Iain Mattaj, Président du Conseil scientifique et Directeur général de l'EMBL à Heidelberg (Allemagne).

Internationalisation, pluridisciplinarité et soutien des jeunes chercheurs : Geneviève Almouzni s’appuiera sur cette dynamique impulsée par Daniel Louvard pour répondre aux défis de la cancérologie de demain. Sa première mission consistera à établir un plan stratégique pour les années à venir. Elle a déjà entamé un travail de réflexion avec les collaborateurs qui travaillent au quotidien au rayonnement de la recherche de l’Institut Curie et de grandes orientations se profilent déjà. "La position du Centre de Recherche doit s’assoir dans l’interdisciplinarité, promouvoir la créativité et les collaborations pour renforcer une recherche de pointe originale à l’échelle internationale et favoriser le continuum de la recherche fondamentale jusqu’au médical", explique Geneviève Almouzni. Suite aux réflexions amorcées avec Daniel Louvard, la nouvelle directrice du Centre de Recherche souhaite faire d’Orsay un site pilote explorant la biologie des rayonnements et du cancer sous de multiples angles, à travers une grande interactivité de toutes ses unités. La recherche translationnelle, les relations avec les industriels et les jeunes feront également l’objet d’efforts particuliers.

Quant à au Professeur Louvard, il dit sa grande fierté "d’avoir offert aux équipes de recherche de l’Institut un contexte unique et dynamique leur permettant d’exercer leur talent au côté des médecins et au bénéfice des malades". Il devient aujourd’hui conseiller du Président de l’Institut Curie pour les affaires scientifiques internationales. IL a par ailleurs été nommé, début août 2013, président du conseil scientifique de l’INCa.

 

En savoir plus

3 questions à Geneviève Almouzni

"La recherche, un monde en perpétuel mouvement"

 

Crédit photo : Pedro Lombardi / Institut Curie

Mathilde Regnault
02/09/2013