Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

L’Institut Curie s’associe au Programme national d’accueil des scientifiques en exil

L’Institut Curie est fier de s’associer au Programme PAUSE, Programme d’Aide à l’accueil en Urgence des Scientifiques en Exil. Une initiative du Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui soutient l’accueil de chercheurs et d’enseignants-chercheurs étrangers en situation d’urgence.

L’Institut Curie s’associe au Programme national d’accueil des scientifiques en exil

La crise des réfugiés touche aussi les scientifiques. Des centaines d’entre eux ont vu, de par le monde, "leur liberté académique, voire leur vie" menacées, explique Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Sensible à cette situation qui ne cesse de s’aggraver, le gouvernement vient donc de lancer le programme PAUSE (Programme d’Aide à l’accueil en Urgence des Scientifiques en Exil), qui vise à accueillir des chercheurs en situation d’urgence de par le monde en accordant une subvention de co-financement. Doté d’un fonds initial de 1 million d’euros, PAUSE sera présidé par Alain Prochiantz, administrateur du Collège de France, et Edith Heard, Professeure au Collège de France et directrice d’une unité de recherche à l’Institut Curie.

Tout naturellement, l’Institut Curie s’associe donc à ce programme d’urgence. "Parce que la recherche est un élément fondamental de la lutte contre le cancer, et parce qu’elle ne peut progresser qu’à condition de donner à nos scientifiques des conditions de travail acceptables, l’Institut Curie soutient sans réserves le Programme PAUSE, déclare le président Thierry Philip. Nous sommes prêts à tout mettre en œuvre pour accueillir des chercheurs en situation d’urgence."

A l’Institut Curie, chercheurs et soignants de plus de 70 nationalités travaillent main dans la main pour trouver de nouvelles armes contre le cancer. La différence y est une richesse, cultivée au quotidien ; la solidarité internationale est inscrite dans les gènes de notre Institut fondé par une scientifique polonaise, venue terminer ses études en France et qui a toujours plaidé pour l'internationalisation de la recherche.

Geneviève Almouzni, Directeur du Centre de Recherche, ajoute : "Le Centre de Recherche a toujours encouragé les échanges internationaux et puise sa richesse dans la diversité. Accueillir des chercheurs menacés est une évidence et je suis particulièrement heureuse que nous nous engagions pour les soutenir à travers ce programme et toute autre action."

 

En savoir plus

Contact : contact-webmaster@curie.fr

 

Crédit photo : Studio Cigale

Mathilde Regnault
07/02/2017