Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Présidentielle : Unicancer veut placer le cancer au cœur du débat

En tant que centre de lutte contre le cancer membre de la fédération des centres, l’Institut Curie soutient et relaie les propositions d’Unicancer pour intégrer le cancer dans le débat présidentiel.

Présidentielle : Unicancer veut placer le cancer au cœur du débat

Première cause de mortalité en France, le cancer n’est pas une maladie comme les autres et doit à ce titre être une priorité du prochain Gouvernement. Parce qu’ils sont les acteurs majeurs de la cancérologie en France, à l’avant-garde des soins et de la recherche, les centres de lutte contre le cancer présentent aujourd’hui aux candidats à l’élection présidentielle 2017 leur vision de la cancérologie de demain, fondée sur leur expertise et leur expérience.

"Le cancer touche des millions de Français, avec leurs proches. Complexe, encore trop souvent mortelle, cette maladie exige un plan d’attaque national et nous demandons aux candidats à l’élection présidentielle de s’engager clairement dans ce combat", déclare le Pr Patrice Viens, président d’UNICANCER.

En phase avec les principaux axes du projet d’établissement MC21 de l’Institut Curie, ces propositions concrètes intègrent les principales tendances d’évolution de la cancérologie et relaient pleinement les attentes des citoyens confrontés au cancer. Ces propositions ont ainsi été nourries par des échanges avec le Groupe des patients d’UNICANCER et l’Association Seintinelles. L’Institut Curie partage ainsi avec UNICANCER la conviction que les évolutions de la cancérologie ne pourront se faire sans une implication active des patients.

Les 10 propositions clés d’Unicancer

1. Garantir une prise en charge des malades atteints d’un cancer sans aucun dépassement d’honoraires dans tous les établissements de santé ayant une activité de cancérologie.

2. Lancer un nouveau Plan cancer au cours de la prochaine mandature présidentielle.

3. Maintenir la reconnaissance par l’État de la spécificité des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) : terrains privilégiés pour l’expérimentation et la diffusion de l’innovation en cancérologie bénéficiant à tous, les CLCC sont des établissements de santé privés à but non lucratif et à mission de service public, exclusivement dédiés aux soins, à la recherche et à l’enseignement en cancérologie.

4. Mieux financer l’innovation aussi bien médicale, qu’organisationnelle. Celle-ci doit être le moteur du système de santé français.

5. Donner aux établissements de référence en cancérologie tels que les Centres de lutte contre le cancer les moyens de coordonner le parcours de soins des malades de moins en moins hospitalisés.

6. Profiter des opportunités créées par la e-santé pour rendre les patients acteurs de leur parcours de soins.

7. Garantir la pérennité des Sites de recherche intégrés sur le cancer (SIRIC).

8. Contractualiser un financement structurel des centres experts et de recours afin qu’ils puissent développer une recherche clinique académique.

9. Répondre à l’enjeu majeur que représente la constitution de grandes bases de données de santé (big data santé).

10. Accompagner l’émergence de nouveaux métiers en cancérologie en s’appuyant sur le développement des pratiques avancées.

 

Les propositions détaillées sont consultables sur le site web dédié prioritescancer.unicancer.fr et sur le compte Twitter @Groupe UNICANCER #PrioritesCancer2017

Mathilde Regnault
03/02/2017