Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Renata Basto décroche une ERC pour décrypter l’aneuploïdie

La biologiste Renata Basto vient de se voir décerner une prestigieuse bourse de l’European Research Council (ERC). Etre lauréat d’un tel financement, qui peut aller jusqu’à 2 millions d’euros, représente un coup de pouce important pour ses recherches sur les mécanismes à l’origine d’une répartition inéquitable du matériel génétique dans les cellules et leur implication dans plusieurs pathologies.

Renata Basto décroche une ERC pour décrypter l’aneuploïdie

"Recevoir une ERC offre la possibilité de mener ses recherches plus sereinement", souligne Renata Basto, directrice de recherche CNRS à l’Institut Curie. Et cette chef d’équipe sait combien ces financements sont difficiles à obtenir puisqu’elle a déjà bénéficié d’un ERC dans la catégorie réservée aux jeunes chercheurs en 2009. Aujourd’hui, avec son ERC consolidator, elle envisage de s’attaquer à une question cruciale du monde cellulaire : l’aneuploïdie est-elle toujours néfaste ? En effet, jusqu’à présent, une distribution non équitable du support de l’information génétique, les chromosomes, dans les cellules – puisque c’est de ça dont il s’agit – a toujours été considérée comme un premier pas vers des pathologies et notamment le développement d’un cancer.

Un centrosome de trop et rien ne va plus

Tout est parti de l’étude du centrosome, ce petit organite au cœur des recherches de Renata Basto depuis son post-doctorat effectué à Cambridge (Grande-Bretagne) dans le laboratoire de Jordan Raff. Lorsque la cellule se divise pour former deux cellules filles, les deux centrosomes normalement présents se placent de part et d’autre de la cellule pour guider les chromosomes et les partager en deux lots équitables. "Au cours de mon post-doctorat, j’ai montré que la présence de plusieurs centrosomes entraînait une répartition anormale des chromosomes et l’apparition de cellules défaillantes, explique Renata Basto. Un excès de centrosomes est d’ailleurs fréquemment observé dans les cellules des tumeurs solides ou hématopoïétiques." D’ailleurs, quand elle rejoint l’Institut Curie en 2008 pour créer son équipe junior ATIP, c’est pour explorer les conséquences d’une telle amplification chez les drosophiles, mais aussi les liens avec la survenue de cancer. "A l’Institut Curie, je bénéficiais d’excellentes conditions pour poursuivre ces recherches : l’interaction avec des physiciens pour aborder la cellule avec un autre regard, un plateau de microscope de pointe indispensable à la biologie cellulaire et la proximité de l’hôpital pour étudier l’impact de ces mécanismes en cancérologie."

Rapidement, la chercheuse constate que la présence d’un surnombre de centrosomes et l’aneuploïdie qui s’en suit a des conséquences variables en fonction du tissu, de l’âge et du stade de développement. Mais une autre découverte surprend l’équipe : l’amplification du centrosome dans les cellules du système nerveux entraîne la survenue d’une maladie neurologique, la microcéphalie qui se caractérise par la naissance d’enfants avec un cerveau de taille réduite et présentent un retard mental. « Généralement associée au développement de tumeurs, l’aneuploïdie peut aussi entraîner d’autres pathologies, remarque alors la chercheuse. Et parfois il semble qu’en revanche elle n’ait pas d’effet sur les tissus. » Grâce à ce nouveau financement européen, Renata Basto va explorer toutes les facettes de l’aneuploïdie. Son équipe va analyser sa fréquence dans les différents types de tissus mais aussi évaluer s’il existe des sensibilités différentes à ce type d’altération en fonction des tissus. Si la drosophile reste son modèle de prédilection, Renata Basto envisage aussi de se pencher sur l’aneuploïdie dans des modèles murins. Et il y a fort à parier que ce nouvel ERC sera couronné d’autant de succès que le précèdent.  

En savoir plus

L’équipe de Renata Basto

 

Texte : Céline Giustranti

Crédit photo : Alexandre Lescure / Institut Curie

Mathilde Regnault
06/01/2017