Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Les centres de beauté de CEW car « La beauté n'est pas futile, elle aide à mieux vivre »

Les centres de beauté de CEW car « La beauté n'est pas futile, elle aide à mieux vivre »

Deux centres de beauté CEW à l’Ensemble Hospitalier de l’Institut Curie

Le CEW a implanté à l’hôpital parisien de l’Institut Curie l’un des ses premiers centres de beauté en décembre 1998 à la demande de l’équipe soignante de chirurgie. Depuis, des socio-esthéticiennes interviennent individuellement auprès des patientes et des patients à leur chevet dans leur chambre d’hôpital, en cabine de soins ou à l’hôpital de jour de chimiothérapie et utilisent des produits anonymisés offerts par les grandes marques de cosmétique. « Nous nous sommes adaptées à l’évolution du mode d’hospitalisation », explique sa présidente, Françoise Montenay. En effet, au début, la socio-esthéticienne dispensait les soins aux patients dans la cabine ou, si la personne ne pouvait vraiment pas se déplacer, dans sa chambre d’hôpital. Aujourd'hui Marie-Pierre Chapelle socio-esthéticienne à l'Institut Curie, rémunérée par le CEW, reçoit toujours les patient-e-s en cabine ou au chevet des malades, à la demande du personnel soignant, « et elle dispense aussi à l'hôpital de jour de chimiothérapie des soins gratuits tels que soins du visage, des mains… du lundi au vendredi. » complète Marie-Joëlle François, coordinatrice bénévole de CEW pour l’Institut Curie.

En novembre 2015, le CEW inaugurait avec son mécène Elite Hair international la cabine entièrement rénovée du centre de beauté de l’hôpital parisien de l’Institut Curie. Depuis mai 2016, ce sont les patients de l’hôpital René-Huguenin de l’Institut Curie (Saint-Cloud, Essonne) qui bénéficient de cette offre de socio-esthétique grâce au nouveau soutien que Mutuelle Bleue a accordé à l’Institut Curie.

Près de 30 centres de beauté à travers toute la France.

Quelque 31 socio-esthéticiennes et une réflexologue, missionnées, formées encadrées et rémunérées par le CEW, prodiguent des soins esthétiques gratuits aux patientes et patients hospitalisés en hôpital de jour, à leur chevet et en cabine dans 23 hôpitaux et 2 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ainsi qu’à domicile dans le cadre d’un réseau de soins. Les patients bénéficiaires sont atteints de quelque 20 pathologies différentes. Elles leur apportent un moment de détente, une écoute attentive, des gestes étudiés pour apaiser, embellir et lutter contre l'altération esthétique due à la maladie ou aux traitements. Ces soins esthétiques donnent du sens à la beauté qui loin d'être futile aide à mieux vivre. Les esthéticiennes sont encadrées par 20 coordinatrices bénévoles membres du CEW.

En 2016, cette action de CEW a été couronnée par le prix de l’International Master Course on Aging Science qui récompense les initiatives visant à améliorer la vie des patients.

« Devant la maladie, chacun réagit à sa façon : mal de vivre, anxiété, rejet de son image, isolement… Devant cette solitude psychologique difficile à pallier par les soignants ou la famille, par manque de temps ou de moyens, les Centres de Beauté de CEW France ont pour mission de réconcilier le malade avec son propre corps. Dans un univers de souffrance, ils offrent une oasis de douceur et de sérénité » Françoise Montenay, Présidente du CEW France. Des soins qui apportent des moments d’écoute et de mieux être grâce à des gestes étudiés qui apaisent, embellissent et aident à lutter contre les altérations esthétiques qu’entrainent la maladie et les traitements. Une action plébiscitée par le corps médical et un accompagnement qui est aujourd’hui reconnue comme partie intégrante des soins de support pour une prise en charge globale et plus humaine des patients.

Les patients pris en charge à l’Institut Curie peuvent prendre un RDV de socio-esthétique via l’équipe soignante de leur service