Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

D’où vient le cancer ?

Comment le cancer se forme-t-il ? Répondre à cette question qui tourmente beaucoup de patients est l’un des enjeux de la recherche fondamentale. Bien que des zones d’ombre demeurent, les connaissances s’affinent chaque jour pour le plus grand bénéfice des patients. Car identifier les facteurs qui déclenchent un cancer puis permettent son développement et sa dissémination, c’est découvrir des cibles potentielles pour de nouveaux traitements.

©  E. Lamoglia / Institut Curie
© E. Lamoglia / Institut Curie

Comprendre les origines du cancer suppose un véritable voyage au cœur de l’organisme et des cellules.

Cinq stratégies pour vaincre le cancer

Cinq stratégies pour vaincre le cancer
Les cellules tumorales perdent alors progressivement leurs propriétés spécifiques et leurs repères. Ce schéma décrit cinq approches qui intéressent fortement les cancérologues pour renforcer les traitements existants.
Crédits image : E. Lamoglia/Institut Curie.

La cellule, l’unité de base du vivant

La cellule est le plus petit dénominateur commun des êtres vivants. L’être humain est composé de milliards de cellules qui chaque jour remplissent les fonctions qui leur ont été assignée. Comment ? Grâce aux protéines. La cellule fabrique elle-même ces molécules actives à partir de l'information contenue dans certaines régions de l'ADN – les gènes. Chaque gène est présent en deux exemplaires, l'un d'origine maternelle, l'autre d'origine paternelle.

L’ADN, support de l’information génétique

C'est au cœur des cellules, dans le noyau, que se trouve le matériel génétique ou ADN, hérité de chaque parent au moment de la fécondation. L’ADN peut être comparé à un ruban de plus de 1 m de long, sur lequel s’inscrivent les informations génétiques. Dans l’espace réduit qu’est le noyau, il s’enroule autour de protéines, les histones, pour former une structure hautement organisée, la chromatine. Chez l’Homme, l’ADN est stocké sous forme de 23 paires de chromosomes.

Le cancer, un dysfonctionnement de la cellule

Si l'apparition d'une altération dans un gène peut perturber le bon fonctionnement de la cellule, elle n'est toutefois pas suffisante pour que s'amorce le développement d'un cancer. Plusieurs accidents sont nécessaires pour que les cellules deviennent incontrôlées et donnent naissance à une tumeur (découvrez en plus dans le chapitre : Le cancer, une maladie des gènes). La dissémination des cellules tumorales dans l’organisme nécessite encore l’altération d’autres mécanismes. C’est donc un processus long et complexe jalonné d’une multitude d’évènements distincts d’un patient à l’autre.

Seule une meilleure connaissance de la cellule normale et de la cellule cancéreuse, des modifications génétiques à l’origine de l’apparition de la maladie, des perturbations dans l’expression de certains gènes, des erreurs de communications entre la cellule et son environnement... permettront de comprendre comment se développe un cancer et de progresser dans les traitements de cette maladie.