Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Cancers du sein

15/12/2004

Administré avant chirurgie, un taxane améliore l’efficacité thérapeutique et permet une fois sur deux d’éviter l’ablation du sein

Avec 42 000 nouveaux cas annuels (chiffres 2000), le cancer du sein est le plus fréquent des cancers en France. Centre de référence pour la prise en charge de cette pathologie, l’Institut Curie participe depuis 80 ans à la mise au point de nouvelles stratégies thérapeutiques et au développement de traitements  conservateurs préservant l’intégrité anatomique et fonctionnelle des patientes. Les médecins du Département d’Oncologie Médicale de l’Institut Curie ont coordonné une étude auprès de 200 patientes qui montre l’intérêt d’administrer un taxane avant l’acte chirurgical pour réduire la taille de la tumeur et ainsi éviter l’ablation mammaire. L’utilisation d’un taxane en chimiothérapie néo-adjuvante, à une phase précoce de la maladie, permettrait ainsi d’améliorer l’efficacité des traitements et de proposer un traitement conservateur aux patientes.