Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Baromètre cancer : l’hypnose pour lutter contre les douleurs du cancer

Réduire le stress, éviter une anesthésie générale… Le champ de l’hypnose médicale s’élargit et renforce la gamme de solutions proposées aux patients de l’Institut Curie pour soulager leurs douleurs. Aurore Marcou, médecin anesthésiste hypnothérapeute au sein du Département Anesthésie-Réanimation-Douleur précise les indications et les bénéfices de cette méthode novatrice.

Quand l'hypnose est-elle utilisée chez un patient atteint de cancer à l’Institut Curie?

Les techniques d’hypnose médicale se développent de plus en plus en cancérologie, que ce soit pour accompagner un soin douloureux, une situation de stress, soulager des douleurs chroniques (hypnoanalgésie) ou permettre une chirurgie (hypnosédation). Pour cette raison, des soignants de différents services de l’Institut Curie y ont été formés. Des consultations médicales dédiées proposent aujourd’hui aux patients d’apprendre les techniques d’autohypnose pour gérer des douleurs chroniques: il s’agit de "rééduquer" le cerveau afin qu’il se défasse de certains réflexes gênants pour réinstaurer le bien-être physique et mental. L'hypnosédation, qui consiste à associer l'hypnose à de faibles doses de sédatifs  -voire une anesthésie locale-  est utilisée comme alternative à l'anesthésie générale pour certaines interventions, notamment dans la chirurgie du sein.

Quels sont les retours des patients sur l'efficacité de ces méthodes?

Une étude préliminaire auprès de patients ayant eu une intervention chirurgicale sous hypnosédation a montré un score de satisfaction  de 9,2 sur 10 et un bénéfice certain sur la récupération postopératoire. 100% des patients se sont dits prêts à faire à nouveau le choix d’une hypnosédation pour une intervention ultérieure. Concernant l’autohypnose, les patients qui se sont approprié cette technique mentale disent l’intégrer complètement à leur mode de vie. Ils parviennent à réduire de manière remarquable leurs douleurs et à retrouver un vrai confort. Plus que cela : ils se surprennent à découvrir leurs propres ressources et à être capable de les utiliser pour leur bien-être au quotidien.

Qui peut bénéficier de l’hypnose médicale ?

L’hypnose est un mode mental physiologique que chacun d’entre nous expérimente au quotidien, quand le cerveau fait de manière naturelle abstraction de ce qui l’entoure: en rêvassant dans le métro, en se plongeant dans un bon livre, même en conduisant ! Si certains d’entre nous entrent plus facilement en hypnose, tout le monde peut développer cette compétence s’il y a motivation. Des études scientifiques ont montré des bénéfices de l’hypnose médicale pour toutes les populations, de l’adulte au petit enfant ; des techniques variées permettent de s’adapter à chaque âge et à chaque personne.

Que ressent-on pendant une hypnose?

On commence par faire abstraction de son environnement pour focaliser sa perception sur sa respiration, ses sens, son corps. Ensuite, on s’invite dans son monde intérieur riche en images et en sensations. Cette phase où l’on n’est ni endormi, ni complètement réveillé, est très particulière : les études en neuro-imagerie fonctionnelle montrent une activation cérébrale spécifique. Ce moment est propice aux suggestions thérapeutiques : on peut faire travailler son cerveau pour moduler une perception, défaire certains réflexes inconscients. Enfin vient la phase de retour : on reprend contact avec son corps et on éveille ses sens sur son environnement présent.

Emmanuelle Manck
02/09/2014