Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Cancer de la prostate : la curiethérapie

Alors que la radiothérapie utilise une source externe de rayonnement, la curiethérapie permet d’insérer directement dans la prostate des sources radioactives pour détruire les cellules tumorales.

Le traitement par curiethérapie consiste à implanter des grains ou fils d’iode radioactif à l’intérieur de la prostate malade du patient. Les sources radioactives mises en place émettent des rayons, qui détruisent les cellules cancéreuses. Les implants d’iode 125, dont la radioactivité diminue progressivement et rapidement, restent en place après traitement.

Ce type de traitement est généralement réservé aux cancers localisés à faible risque ou à risque intermédiaire.

Un traitement ultra-ciblé

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Sous guidage échographique, le curiethérapeute introduit les implants par des aiguilles à travers le périnée du patient et les place dans la prostate. Les aiguilles sont ensuite enlevées au fur et à mesure de l’implantation des sources radioactives. Après la pose, la qualité de l’implantation est contrôlée par imagerie (scanner ou IRM). L’hospitalisation dure environ 2 à 3 jours.

Certaines situations contre-indiquent cette option, comme une prostate de volume important, un adénome occasionnant des troubles urinaires ou des problèmes de mobilité des hanches.

 

Crédit photo : Alexandre Lescure / Institut Curie

Institut Curie
16/06/2015