Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme dans les pays occidentaux. Il représente 20 à 25 % des tumeurs cancéreuses en France et touche des femmes de tout âge. De façon extrêmement rare (moins d’1% des cas), le cancer du sein peut apparaître chez l’homme. L'Institut national de veille sanitaire estimait à 49 814 le nombre de nouveaux cas en 2005. Ce chiffre a été multiplié par 2,5 depuis 1980. Ceci peut s’expliquer par l’allongement de la durée de la vie, l’amélioration du dépistage et l’augmentation des facteurs de risque liés à l’environnement ou au comportement.

Les principaux facteurs de risque sont :


    * les prédispositions génétiques, responsables de 5 à 10 % des cancers du sein. Il est alors fréquent que plusieurs femmes de la même famille soient touchées.
    * le vieillissement, qui favorise l’apparition des cancers c’est pourquoi des programmes de dépistage ont été mis en place pour les femmes de plus de 50 ans, chez qui 50 % de cancers du sein sont détectés.
    * le mode de vie : consommation excessive d’alcool, de sucre ou de graisses animales, obésité, traitement hormonal de longue durée, absence de grossesse ou grossesse tardive,…

Ces facteurs de risque favorisent l’apparition des cancers du sein bien que leur présence n’ait qu’une influence modérée. Une femme ayant ces facteurs de risque pourra ne pas développer de cancer du sein alors que d’autres ne présentant aucune de ces caractéristiques en seront victimes.

Les différents types de cancer du sein


Il existe plusieurs types de cancer du sein qui touchent des zones différentes. 95 % d’entre eux se développent à partir des cellules des canaux galactophores (canaux qui conduisent le lait) ou des lobules (sous-parties de la glande mammaire). Ces cancers sont appelés adénocarcinomes. Si les cellules cancéreuses se sont infiltrées dans le tissu qui entoure les canaux et les lobules, on parle de cancer du sein infiltrant. Ces cancers infiltrants peuvent se propager vers d’autres parties du corps comme les ganglions. À l’inverse, lorsque les cellules cancéreuses sont uniquement à l’intérieur des canaux ou des lobules, on parle de cancer in situ.

Lors de ces 30 dernières années, la mortalité due au cancer du sein a chuté grâce à l’amélioration du dépistage et au diagnostic précoce qui permettent une meilleure prise en charge conduisant fréquemment à la guérison.

Centre de référence pour le cancer du sein en France, l'Institut Curie participe activement aux progrès de la lutte contre cette pathologie et y consacre moitié de son activité.

Mélanie Jacquot, rédactrice

Pour en savoir plus sur le cancer du sein :

    * Symptômes et diagnostic du cancer du sein
    * Les traitements du cancer du sein

Informations complémentaires
:

    * Le cancer du sein : de la recherche de pointe aux soins innovants - Dossier de presse (Septembre 2009) (pdf 1,5 Mo)
    * Cancer du sein des jeunes femmes : un défi médical et social - Le dossier du Journal de l'Institut Curie n°67 (août 2006) (pdf 681Ko)
    * Hérédité et cancers du sein ou de l'ovaire - Le dossier du Journal de l'Institut Curie n°63 quater (août 2005) (pdf 293Ko)
    * Cancer du sein - Le dossier du Journal de l'Institut Curie n°64 ter (novembre 2001) (pdf 627Ko)
    * Comprendre le cancer du sein non métastatique - Le guide SOR Savoir Patient (pdf 1,6Mo)
    * Comprendre l'échographie mammaire - Le guide SOR Savoir Patient (pdf 200Ko)
    * Comprendre la mammographie - Le guide SOR Savoir Patient (pdf 208Ko)

La lutte contre le cancer à l'Institut Curie
:

    * La prise en charge des cancers à l'Hôpital de l'Institut Curie
    * Les travaux effectués au Centre de recherche de l'Institut Curie