Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Cancer du sein : après les traitements, l’entrée en surveillance

Une fois les traitements contre le cancer du sein terminés, si toute trace de cellule cancéreuse a disparu, la patiente entre "en surveillance". Une étape parfois difficile à négocier : on n’est plus malade, mais pas encore complètement guérie.

"Une période de transition, une rupture où les femmes décrivent souvent une perte des repères de vie antérieurs", explique le Dr Sylvie Dolbeault en parlant de cette phase de l’après-traitement. Cicatrice, prise de poids, fatigue, douleurs… Les traitements sont terminés mais les séquelles et effets secondaires sont toujours là. Par ailleurs, même si l’on est en « rémission », un suivi très strict s’impose, pour guetter une éventuelle récidive.

En 2009, l’Institut Curie a mis en place un dispositif innovant pour les femmes ayant été traitées pour un cancer du sein et dont les traitements viennent de se terminer : la consultation d’entrée en surveillance.

Aujourd’hui, près de 9 femmes sur 10 sont en vie 5 ans après avoir reçu un diagnostic de cancer du sein. Les enjeux ont donc changé et il est primordial d’aider ces patients à reprendre le cours de leur vie le mieux possible. Cette phase de l’"après-cancer" n’est pas si simple à gérer et l’Institut Curie a mis en place pour ces patientes une "consultation d’entrée en surveillance".

Cette consultation est réalisée lorsque tous les traitements sont terminés. Elle est assurée par le chirurgien qui a opéré la patiente, en concertation avec les cancérologues qui ont assuré sa prise en charge. Une consultation infirmière peut compléter le dispositif si nécessaire, pour évaluer les besoins éventuels d’aide.

A la fin de la consultation, la patiente reçoit un "cahier de surveillance", qui contient le calendrier de ses examens et de ses rendez-vous pour les 5 ans à venir. Le suivi instaure ainsi une collaboration entre le médecin traitant et l’Institut Curie.

Lors de cette consultation d’entrée en surveillance, la patiente reçoit également quelques conseils. A l’Institut Curie, en partenariat avec AG2R LA MONDIALE et le Groupe Associatif Siel Bleu, on lui propose notamment de l’aider à reprendre une activité physique et à retrouver un équilibre alimentaire avec des ateliers diététiques en participant au Programme Activ’. En savoir plus sur la consultation d’entrée en surveillance

En savoir plus

Entrée en surveillance : le premier pas vers l'après-cancer

 

Crédit photo : Noak / Le Bar Floréal / Institut Curie

Mathilde Regnault
15/09/2014