Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Cancers du sang : les facteurs de risque

Est considéré comme facteur de risque tout élément qui peut favoriser le développement d'un cancer du sang.

La présence ou l’exposition à un de ces facteurs chez une personne ne signifie pas forcément qu’elle va développer un cancer du sang. A contrario, un cancer peut survenir chez une personne ne présentant aucun de ces facteurs de risque. Suivant le type de cancers, ces facteurs peuvent être plus ou moins importants voire hors de propos.

Parmi les facteurs reconnus, on note :

  • Les traitements par chimiothérapie ou radiothérapie d’un précédent cancer.
  • Un système immunitaire déficient en raison de la prise de médicaments immunosuppresseurs, d’une infection par le VIH, des pathologies liées au système immunitaire (maladie auto immune, immunodéficience...)
  • Le surpoids
  • Le tabagisme
  • Certaines maladies génétiques comme le syndrome de Down, le syndrome de Li-Fraumeni, l’anémie de Fanconi, l’ataxie-télangiectasie, le syndrome de Bloom. Certaines familles semblent présenter un risque accru, sans qu’aucun gène n’ait été identifié à ce jour.
  • L’exposition à certaines substances chimiques ou physiques. L’exposition au benzène ou au rayonnement ionisant dans un cadre professionnelle peut entraîner la requalification d’une leucémie en maladie professionnelle. Le lymphome non hodgkinien peut aussi être considéré comme une maladie professionnelle chez les agriculteurs exposés aux pesticides.
  • Certains virus comme le virus d’Epstein-Barr ou de l’hépatite (C, principalement)


Crédit photo : Phovoir

Céline Giustranti
22/06/2016