Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Les équipements et laboratoires d’excellence du Centre de Recherche

Depuis 2011, l’Institut Curie bénéficie des investissements d’avenir offerts par le Grand Emprunt. Il a notamment mis en place 3 laboratoires d’excellence, les Labex, et a remporté un label Equipement d’excellence.  Il participe également à des actions pilotées par d’autres organismes de recherche.

Les équipements et laboratoires d’excellence du Centre de Recherche

L’Institut Curie a d’abord remporté un appel d’offres Equipements d’excellence (Equipex), grâce auquel il s’est doté de nouveaux appareils de séquençage à haut débit, des outils nécessaires à leur pleine exploitation. Il a ainsi lancé un programme d’intégration de bases de données cliniques et issues de la recherche. « Outre les sommes conséquentes, la durée des financements (huit ou neuf ans) permet d’engager des projets ambitieux qui nécessitent du temps et de la visibilité pour être menés sereinement », relève Laurent Charvin, responsable du service Financement sur projets à l’Institut Curie.

L’Institut Curie compte également trois Laboratoires d’excellence (Labex), dont le financement est porté par Paris Sciences et Lettres : une initiative d’excellence Idex, à laquelle l’Institut Curie participe également. Leur attribution est une reconnaissance des compétences de pointe dans des disciplines émergentes.

Les Labex vont permettre des avancées importantes sur des thèmes tels que l’héritabilité, les cellules souches, les mécanismes de la croissance tumorale et des métastases, l’immunothérapie et les vaccins thérapeutiques en favorisant les collaborations interdisciplinaires.

Les labex de l’Institut Curie

  • DEEP

    Le Labex DEEP, pour « Développement, Epigenèse, Epigénétique et Potentiel de vie », ouvre des opportunités d’exploration novatrices et ambitieuses. Son objectif : comprendre ce qui se passe au-delà de la molécule d’ADN.

    Ce projet unit les équipes de l’unité Génétique et biologie du développement dirigée par Edith Heard, et celles de l’unité Dynamique nucléaire et plasticité du génome, sous la direction de Geneviève Almouzni.
    Voir le site du Labex DEEP

  • DC Biol

    Dendritic cells pour les anglophones, cellules dendritiques pour les francophones. Huit équipes de l’Institut Curie à Paris et quatre du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy sont rassemblées par le Labex DCBiol. Patrouilleuses de l’organisme, ces cellules dentritiques indiquent à notre système immunitaire comment reconnaître les ennemis à combattre : agents pathogènes, cellules infectées ou cellules cancéreuses.

  • CelTisPhyBio

    Baptisé CelTisPhyBio, pour "Des cellules aux tissus : au croisement de la physique et de la biologie", le Labex a déjà pris un grand nombre d’initiatives. Tous les deux mois, de jeunes chercheurs sont sélectionnés pour bénéficier de bourses pour approfondir leur travail dans ce domaine. Le Labex a également organisé en 2013 son premier cours composé de huit modules étalés sur deux mois et consacré à la mécanique cellulaire. Également parmi les priorités du Labex : la mise en œuvre d’un nouvel outil de microscopie, dite « à feuilles de lumière ».
    Voir le site du Labex CelTisPhyBio

Crédit photo : Institut Curie

Institut Curie
27/12/2013