Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

À l’Institut Curie : aider à rester femme pendant la maladie

L’Institut Curie accorde une place particulière à l’accompagnement et au conseil pour aider les patientes à traverser l’épreuve de la maladie le mieux possible : consultation dédiée pour les femmes jeunes, ateliers pour gérer les
changements physiques, outil d’information pour aider les femmes à se reconstruire après une mastectomie…

Accompagner les femmes jeunes dès le diagnostic

Environ 5 % des cas de cancer du sein concernent des femmes de moins de 40 ans en France. Pour les femmes jeunes qui envisagent d’avoir un enfant après avoir terminé les traitements, les médecins proposent une consultation d’onco-fertilité, pour apporter des réponses au cas par cas.

► 3 questions au Docteur Nasrine Callet

Docteur Nasrine Callet

Gynécologue et responsable de la cellule de surveillance à l’Institut Curie

Comment préserver la fertilité ?
Une consultation d’onco-fertilité doit systématiquement être proposée chez une patiente en âge de procréer chez laquelle on diagnostique un cancer du sein. Cette consultation va permettre de mieux gérer les effets secondaires des traitements sur la fertilité de la patiente et préserver cette fertilité même en l’absence de projet de grossesse. Les risques seront évalués au cas par cas et dépendent des traitements, de l’âge de la patiente, de sa fertilité antérieure et de sa réserve ovarienne.

Différentes possibilités de préservation de la fertilité existent, à condition de pouvoir les entreprendre avant le traitement :

  • Stimulation ovarienne courte suivie d’une fécondation in vitro et d’une congélation d’embryons (en vue d’une réimplantation ultérieure)
  • Prélèvement et cryo-congélation d’ovocytes (en vue d’une fécondation in vitro ultérieure)
  • Prélèvement de tissu ovarien (et congélation en vue d’une greffe ultérieure)

A distance de la maladie, l’équipe médicale donnera son accord au cas par cas pour autoriser une grossesse.
L’allaitement sera possible du côté du sein non traité.

Une contraception est-elle nécessaire sous traitement ?
Les divers traitements anticancéreux, notamment les chimiothérapies, peuvent induire des troubles du cycle voire une absence de règles mais une contraception est indispensable pendant ces traitements car ils sont pour la plupart susceptibles de provoquer des malformations chez les enfants.
Les modalités de la contraception sont discutées au cas par cas avec la patiente lors de la consultation d’oncofertilité.

Un cancer du sein peut-il survenir pendant une grossesse ?
Malheureusement oui, chez environ 1 femme enceinte sur 4 000. Le diagnostic est parfois fait à un stade avancé. D’une part la tumeur est stimulée par les hormones de la grossesse ; d’autre part, un retard diagnostic peut survenir (les glandes mammaires se modifient pendant la grossesse ce qui rend leur examen difficile et la grossesse n’incite pas à penser au cancer). Les traitements pendant la grossesse sont délicats. Ils sont discutés au cas par cas, sans mettre en danger la vie de la patiente et en respectant autant que possible la grossesse.

 

Aider les femmes à restaurer leur image corporelle

Embellir et lutter contre l’altération esthétique due à la maladie ou aux traitements : c’est l’objectif des soins socio-esthétiques entièrement gratuits proposés sur les 2 sites hospitaliers de l’Institut Curie qui disposent désormais chacun d’un centre de beauté avec des professionnelles formées. Les soins de beauté aident à restaurer l’image corporelle altérée par les traitements (sécheresse cutanée, ongles abimés…). Soins du visage, maquillage, soins des mains… peuvent aider les patientes à retrouver confiance en elle et une part de féminité perdue.

« Les séances nous apportent un moment de détente avec une écoute attentive, témoigne une patiente à propos des soins du visage et des mains qui lui ont été prodigués, les socio-esthéticiennes ont des gestes étudiés pour apaiser. »

La Maison des Patients et des Proches, à Saint-Cloud, et l’Espace de rencontres et d’information, à Paris, proposent aussi gratuitement, des ateliers de conseils et/ou de prévention à propos du choix des perruques et turbans, des techniques pour nouer un foulard en cas de chute des cheveux et autres conseils quand ceux-ci repoussent, des astuces de maquillage pour les cils et les sourcils perdus durant la chimiothérapie ou encore des présentations des lingeries adaptées aux femmes opérées du sein.

Guérir le Regard

« Guérir le Regard », un documentaire pour accompagner chaque femme vers sa voie de reconstruction

Initié par un groupe de travail soignants-patientes à l’Institut Curie, ce film-documentaire de 57 minutes est un outil précieux pour porter un nouveau regard sur la reconstruction après une mastectomie. Réalisé par Carole Swysen, il met en lumière des parcours et témoignages de femmes à différentes étapes de la mastectomie et / ou de la reconstruction mammaire.

« Guérir le regard », multiprimé dans divers festivals (Prix du Ruban Rose en 2014, Coup de Coeur du Jury au Festival Films & Companies de la Baule en 2015, Prix d’Or du Film Institutionnel au Green Awards Festival de Deauville…) est disponible sur Youtube en Français et en Anglais.

Un web documentaire vient compléter le film. Cet outil d’information interactif compile des contenus permettant d’aller plus loin dans les divers témoignages et les explications.

www.guerirleregard.fr

Institut Curie
14/09/2016