Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Mélanome de l'uvée : découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques

Face au peu de thérapeutiques disponibles pour traiter les métastases, les efforts se concentrent pour mettre au point de nouveaux traitements. 

"C’est en connaissant mieux la maladie que de nouvelles cibles thérapeutiques pourront être identifiées", proclame le Pr Simon Saule, directeur d’une unité de recherche. Avec son équipe, ce chercheur a mis en évidence le potentiel prédictif du risque de métastase associé à la kinase (PTP4A3/PRL3) : plus elle est exprimée, plus les capacités migratoires des cellules de mélanome de l’uvée sont élevées (7). Or des médicaments ciblant des kinases existent déjà, ce qui en fait des cibles thérapeutiques intéressantes.

Plus récemment, l’équipe de Sergio Roman-Roman, du département de recherche translationnelle, a découvert une autre piste pour bloquer le mélanome de l’uvée. La voie de signalisation mTOR est activée anormalement dans la plupart des lignées cellulaires de mélanome de l’uvée à leur disposition(7). Or, un inhibiteur de mTOR, l'évérolimus, est déjà utilisé pour le traitement de certains cancers du sein et du rein. Cette molécule ralentit la progression tumorale dans des modèles animaux de mélanome de l’uvée. "L’évérolimus est donc une autre piste thérapeutique à explorer pour le traitement des mélanomes de l’uvée, comme d’autres thérapies ciblées testées actuellement au laboratoire d’investigation préclinique", conclut le chef du département de recherche translationnelle.

 

Crédit : Nabil Amirouchene-Angelozzi/Institut Curie

Céline Giustranti
08/06/2015