Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Pas un mais des cancers du poumon

Sur le plan de  l’analyse des tissus malades, on distingue deux groupes principaux de cancer du poumon.

  • Les cancers à petites cellules (CPC) : ils sont étroitement liés à la consommation tabagique. Ils représentent 15% à 20 % des cancers du poumon.
  • Les carcinomes bronchopulmonaires non à petites cellules (CBNPC) : ils représentant plus de 80 % des cancers du poumon. Ils regroupent:
  • - les adénocarcinomes, représentant actuellement 50 % des cancers pulmonaires ;
    - les carcinomes épidermoïdes, 30 % environ des cas de cancers du poumon et les carcinomes à grandes cellules, de survenue beaucoup plus rare.

Un cancer du poumon peut s’étendre de différentes manières.

  • Extension locale : un cancer du poumon à point de départ bronchique obstrue les voies aériennes et envahit le poumon adjacent.
  • Extension lymphatique : des cellules cancéreuses s’échappent par les vaisseaux lymphatiques et envahissent les ganglions voisins, péribronchiques, hilaires puis médiastinaux.
  • Extension à la plèvre, membrane composée de deux feuillets située entre les poumons et la paroi thoracique. La cavité pleurale peut alors se remplir de liquide : c’est une pleurésie.
  • Extension par voie sanguine : en passant par le réseau sanguin, les cellules cancéreuses peuvent aller constituer de nouveaux foyers tumoraux, à distance. Ce sont les métastases. Les cancers du poumon engendrent notamment des métastases cérébrales, surrénaliennes, osseuses et hépatiques.
Mathilde Regnault
08/04/2014