Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Le cancer du foie

Le cancer du foie est un des cancers digestifs les plus agressifs. Mais c’est aussi un de ceux dont les traitements ont le plus progressé ces dernières années. Le point sur sa prise en charge, différente suivant l’origine du cancer, les connaissances actuelles en matière de prévention et l’état de la recherche.

Dossier réalisé par Aurélia Dubuc

Le cancer du foie

Comprendre le fonctionnement du foie

Multitâche, le foie joue un rôle clé dans l’organisme.

  • Appelé aussi glande hépatique, le foie est un organe particulièrement volumineux. Il occupe la partie supérieure de l’appareil digestif. Pour le repérer, il faut poser la main droite sur le côté droit de l’abdomen, juste en-dessous des côtes. Il est composé de deux lobes. Ces lobes sont essentiellement constitués de cellules appelées hépatocytes qui s’organisent en petits groupes, les lobules, autour d’une veine centrale.
  • Parmi ses multiples fonctions, le foie produit la bile qui aide à la digestion des graisses. Il stocke le glucose, les vitamines et les minéraux issus de la digestion et les libère dans le sang lorsque l’organisme en a besoin. Il filtre les toxiques qui peuvent être absorbés en mangeant ou en buvant.
  • C’est le seul organe capable de repousser ou de se régénérer. Après une ablation, à condition de laisser au moins un quart de foie, de nouvelles cellules se fabriquent rapidement, permettant au foie restant de grossir et de retrouver la taille d’un foie entier. La greffe à partir d’un donneur vivant est donc possible, même si elle est encore peu pratiquée en France. 

Crédit : LadyOfHats