Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Criblage cellulaire à haut débit

Responsable : Elaine Del Nery Santos

Criblage cellulaire à haut débit

Cette plate-forme repose sur l'expertise de l'Institut Curie en biologie cellulaire. Grâce à l'automatisation de la prise d'images couplées à des algorithmes d'analyse d'images, la biologie cellulaire est mise au service de la validation de cibles et de l'identification de molécules chimiques actives plus sélectives.

Le projet tire partie de révolutions techniques dans l'imagerie, mais aussi de la diversité des chimiothèques et de la possibilité d'inactiver l'expression des gènes dans des cellules cultivées in vitro. La plate-forme Biophenics a en effet une double mission. D'une part, elle cherche à quantifier les conséquences phénotypiques produites par l'inactivation de gènes par ARN interférentiels, pour mieux comprendre les mécanismes physiologiques et physiopathologiques et définir des cibles moléculaires pour la recherche pharmacologique. D'autre part, elle cherche à identifier des composants chimiques actifs qui suppriment des phénotypes pathologiques corrélés ou étiologiques de pathologies. Le phénotypage cellulaire des composants identifiés permettra éventuellement d'en déterminer la cible mais surtout de décrire l'ensemble des perturbations cellulaires entraînées par le composant testé. Ceci pourrait permettre, lors des phases d'optimisation des molécules, de découpler les effets bénéfiques spécifiques des effets toxiques généraux.

Par définition, cette plate-forme est à « haut débit et automatisée » pour répondre aux défis des grands nombres en accord avec la taille des chimiothèques et des collections de siRNA capables de représenter l'ensemble du génome humain.

Institut Curie
14/06/2010