Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Equipe émergente Thérapies du mélanome uvéal

L’Institut Curie est le centre référent pour le mélanome uvéal en France et est devenu un leader mondial dans la prise en charge de ce cancer. Ainsi, bien que le mélanome uvéal soit une maladie rare, l’équipe a accès à un grand nombre de patients et donc d’échantillons, une véritable force pour développer la recherche préclinique sur ce cancer. Le but de l’équipe est d’identifier de nouvelles approches thérapeutiques pour le mélanome uvéal métastatique.

Equipe émergente Thérapies du mélanome uvéal

Le mélanome uvéal (MU) est le cancer de l’œil le plus fréquent chez l’adulte. La tumeur initiale, dite primaire, peut être traitée efficacement par proton-thérapie ou éliminée par ablation chirurgicale (énucléation). Cependant, le pronostic de ce cancer reste grave à cause du développement de tumeurs secondaires, ou métastases, chez 20% à 50% des patients. Ces métastases apparaissent le plus souvent dans le foie et sont particulièrement réfractaires aux traitements. Les pistes thérapeutiques actuelles en monothérapies (chimiothérapies ou thérapies ciblées) ne montrent pas ou très peu de résultats dans les essais cliniques, démontrant la nécessité d’identifier des stratégies thérapeutiques plus efficaces en utilisant notamment des approches combinatoires.

L’équipe développe deux principaux axes de recherche

Développement de modèles précliniques

L’équipe a déjà établi un panel unique de  lignées cellulaires et de modèles murins (Patient-Derived Xenografts ou PDX) qui représente la maladie et présente notamment les altérations génomiques associées au risque métastatique (perte du chromosome 3, absence d’expression de BAP1).

Les efforts actuels se concentrent plus particulièrement sur les modèles issus des métastases hépatiques avec le développement de lignées cellulaires, de PDX et des cultures ex vivo.

Identification de nouvelles combinaison thérapeutiques et études du mécanisme d’action

D’une part, les chercheurs réalisent des tests in vitro de molécules médicaments en agents simples ou combinaisons ciblant diverses voies de signalisation reconnues importantes dans le mélanome uvéal. D’autre part, en collaboration avec Novartis (Cambridge, USA), ils réalisent des cribles à grande échelle afin d’identifier de nouvelles cibles et combinaisons thérapeutiques.

Pour cela, il faut utiliser des systèmes de dose-réponse (courbe ou matrice) et étudier l’effet des composés sur la viabilité cellulaire. Lorsqu’une approche est validée, différentes études sont conduites : étude du phénotype cellulaire, analyse des marqueurs pharmacodynamiques et recherche des mécanismes d’action afin d’identifier des biomarqueurs prédictifs et/ou de réponse, ainsi que l’évaluation in vivo de la combinaison sur PDX (collaboration avec le LIP).

Responsable de l’équipe : Marie Schoumacher

A l’Institut Curie depuis 2014.

2011-2014: post-doctorat à Novartis Institutes for Biomedical Research (Cambridge, USA)

2006-2010: doctorat à l’Institut Curie, UMR144, laboratoire de Daniel Louvard et Danijela Vignjevic (Paris, France)

Membres de l’équipe

Sergio Roman-Roman : Directeur du département de recherche translationnelle, coordinateur du bureau « Mélanome uvéal »

Estelle Frisch-Dit-Leitz : Ingénieur d’étude

Alumni - Nabil Amirouchene-Angelozzi, ancien étudiant en thèse

Collaborations 

Institut Curie/Recherche : Laboratoire d’investigation préclinique (LIP) ; U830 (M.H. Stern) ;  U932 (O. Lantz)

Institut Curie/Hôpital : S. Piperno-Neumann, P.Mariani, L. Desjardins, N. Cassoux, M. Rodrigues, R. Barnhill

Novartis Institutes for Biomedical Research (Cambridge, USA)

Publications

Carita G., Frisch-Dit-Leitz E. et al. Dual inhibition of PKC and p53-MDM2 or PKC and mTORC1 are novel efficient therapeutic approaches for uveal melanoma. In revision in Clinical Cancer Research.

Amirouchene-Angelozzi N., Frisch-Dit-Leitz  E. et al. The mTOR inhibitor Everolimus synergizes with the PI3K inhibitor GDC0941 to enhance anti-tumor efficacy in uveal melanoma. In revision in Oncotarget.

Amirouchene-Angelozzi N., Schoumacher M. et al.  Upcoming translational challenges for Uveal Melanoma. British Journal of Cancer, 2015.

Amirouchene-Angelozzi N. et al. Establishment of novel cell lines recapitulating the genetic landscape of uveal melanoma and preclinical validation of mTOR as a therapeutic target. Molecular Oncology, 2014.


Crédit photo : Leanne De Koning

La Rédaction
16/12/2015