Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Les cancers digestifs

Des cancers peuvent se développer sur tous les segments du tube digestif : œsophage, estomac, foie, pancréas, voies biliaires, intestin grêle, côlon-rectum, anus… L’Institut Curie dispose d’une équipe pluridisciplinaire, qui prend en charge toutes ces tumeurs, avec la possibilité d’accéder à des essais cliniques.

© Christophe Hargoues / Institut Curie
© Christophe Hargoues / Institut Curie

 

Que sont les cancers digestifs ?

Les cancers du côlon et du rectum sont de loin les plus fréquents, avec plus de 40000 nouveaux cas par an. Depuis quelques années, un dépistage "de masse" est proposé à toute la population à partir de 50 ans.

Viennent ensuite, par ordre de fréquence décroissante, les cancers du pancréas, de l’estomac et de l’œsophage. Les cancers primitifs du foie sont rares et constituent généralement l’évolution d’une cirrhose. Les cancers primitifs de l’intestin grêle sont exceptionnels. Les métastases dans le foie (hépatiques) sont beaucoup plus fréquentes que les cancers primitifs du foie. Elles peuvent également se propager au péritoine. On parle de carcinose péritonéale. Les symptômes révélateurs des cancers digestifs dépendent de l’organe en cause.
Un petit nombre de ces cancers (colorectal, de l’estomac et du pancréas notamment) survient dans le cadre d’une prédisposition génétique. On parle de formes héréditaires. Il est essentiel de les identifier compte tenu de l’impact pour la prise en charge de la personne atteinte et de ses apparentés.► Lire le dossier Cancers digestifs

La prise en charge à l’Institut Curie

L’Institut Curie peut prendre en charge l’ensemble des cancers primitifs du tube digestif. Il s’agit de prises en charge complexes impliquant presque toujours l’intervention de différents spécialistes : chirurgiens, gastroentérologues, oncologues, radiothérapeutes, radiologues, pathologistes. Parfois également gériatres, nutritionnistes, médecins spécialisés dans le traitement de la douleur et psychologues. Le premier contact a lieu en consultation avec l’un des spécialistes en pathologie digestive de l’Institut. Le dossier est ensuite systématiquement discuté à l’occasion de réunions de concertation pluridisciplinaire auxquelles participent l’ensemble des spécialistes. L’objectif est d’établir un plan personnalisé de soins, prenant en compte à la fois la maladie, son stade évolutif et les caractéristiques propres du patient. Il s’agit également d’assurer une coordination optimale des différentes compétences. Les dossiers peuvent être rediscutés périodiquement, si nécessaire, à chaque étape de la prise en charge.

La prise en charge s’appuie sur différents secteurs d’activité.

  • Unité chirurgicale dotée d’un secteur de chirurgie ambulatoire, d’un secteur de soins intensifs, avec possibilité d’approches mini-invasives (cœlioscopie), ainsi que de la carcinose péritonéale par chimiohyperthermie intra-péritonéale.
  • Unité d’oncologie médicale pour la chimiothérapie
  • Unité de gastroentérologie dotée d’un plateau d’endoscopie (endoscopie conventionnelle et interventionnelle, échoendoscopie).
  • Plateau technique de radiothérapie complet.
  • Plateau d’imagerie diagnostique et interventionnelle (biopsie et destruction tumorale percutanée par radiofréquence et micro-ondes).
  • Plateau de médecine nucléaire avec TEP et imagerie fonctionnelle.
  • Plateformes de génétique moléculaire des tumeurs permettant de caractériser les altérations génétiques propres à chaque tumeur afin de tenter de proposer des traitements ciblés.

A côté du traitement, l’Institut Curie propose également…

  • Une activité de dépistage des cancers digestifs, colorectaux essentiellement.
  • Une recherche et une caractérisation des rares formes héréditaires par le biais de la consultation d’oncogénétique et du laboratoire de génétique constitutionnelle.
    Depuis 2015, l'hôpital de Saint-Cloud de l'Institut Curie est partenaire de l'hôpital Ambroise-Paré pour les patitents de l'ouest parisien.

►En savoir plus sur les soins en oncologie digestive dans l'ouest parisien

La recherche à l’Institut Curie

► Voir la liste des essais cliniques menés à l’Institut Curie

Plusieurs équipes du centre de recherche en collaboration avec les cliniciens de l’hôpital cherchent à décrypter les mécanismes fondamentaux de la cancérogenèse en pathologie digestive.

  • L’équipe de Danijela Vignjevic ► Migration et invasion cellulaire
  • L’Unité Compartimentation et Dynamique Cellulaire des chercheurs travaille sur la caractérisation de plusieurs modèles murins affectés dans une ou plusieurs voies majeures de signalisation impliquées dans le développement des processus tumoraux ► UMR 144 - Compartimentation et Dynamique Cellulaire
  • Il existe aussi des projets de recherche translationnelle impliquant des xénogreffes en collaboration avec le laboratoire d’investigation pré-clinique (LIP) ► Investigation pré-clinique
  • Un projet d’étude existe sur une nouvelle méthode d’imagerie acousto-optique (en collaboration avec l’ESPCI) qui permet d’utiliser les propriétés optiques des tumeurs afin de détecter et caractériser les petites tumeurs du foie

 

L'équipe médicale

Nos médecins

-

Institut Curie
09/06/2015