Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

La chirurgie

C’est très souvent le premier traitement d’un cancer : la chirurgie consiste essentiellement à retirer la tumeur et les tissus endommagés par le cancer. A l’Institut Curie, une équipe de chirurgiens spécialisés œuvre au service des patients.

La chirurgie

 

Qu’est-ce que la chirurgie ?

A l’exception des carcinomes épidermoïdes et des cancers du canal anal, la chirurgie est indiquée dans le traitement de la plupart des tumeurs. Elle constitue le plus souvent la première étape du traitement et peut-être suivie de chimiothérapie et/ou de radiothérapie.

La chirurgie du cancer consiste bien sûr à retirer la tumeur aussi précisément que possible. Mais elle est également le plus souvent complétée par un curage ganglionnaire : le chirurgien retire autant que possible tous les ganglions qui drainent la tumeur et seraient donc susceptibles d’être touchés à leur tour. Pour le cancer du sein, la technique du ganglion sentinelle permet de prélever un seul ganglion. S’il apparaît sain, les autres seront conservés, tandis que s’il est touché, la chaîne ganglionnaire sera retirée. Ces interventions sont généralement pratiquées lors de la même anesthésie. L’analyse de ces ganglions aidera également à décider des suites à donner à l’intervention chirurgicale (chimiothérapie, radiothérapie, etc.).

Les traitements chirurgicaux à l’Institut Curie

  • L’Institut Curie accueille des chirurgiens spécialistes pour divers types de cancers : sarcomes, ORL, digestifs, gynécologiques, urogénitaux (sauf cancer de la prostate), oculaires. L’Institut Curie est notamment premier centre de prise en charge du mélanome de la choroïde. Certains cancers ne peuvent pas être opérés sur place. C’est le cas notamment des cancers thoraciques et neurochirurgicaux. La prise en charge peut toutefois se faire à l’Institut Curie : le patient sera opéré dans l’un de nos établissements partenaires (Hôpital Foch, Institut Mutualiste Montsouris) et reviendra ensuite poursuivre son traitement.
  • La chirurgie en ambulatoire (le patient ressort le jour-même) se développe et fait partie des priorités pour les années à venir. Elle est pour l’heure essentiellement réalisée en opthalmologie, en sénologie et pour de petites interventions en digestif. Un véritable confort pour le patient que de retrouver son environnement habituel aussi vite.
  • L’Institut Curie fait partie de RENAPE, un réseau d’experts de la prise en charge de la carcinose péritonéale, c’est-à-dire le traitement de certains cancers de l’abdomen, qui se sont étendus aux tissus alentours. Ce type de cancer nécessite une prise en charge très spécifique, que peu de centres peuvent proposer. Le traitement consiste notamment à pratiquer une chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale (CHIP). Cette technique innovante et compliquée permet d’améliorer nettement l’espérance de vie pour ce type de cancer, qui était jusque-là de très mauvais pronostic. L’existence d’un département de soins de support est particulièrement importante pour aider les patients dans leur convalescence après ce type d’intervention : kinésithérapeutes et diététiciens seront notamment d’un grand secours au patient.
  • L’Institut Curie dispose également d’un service plaies et cicatrisation innovant, véritable plus pour les patients ayant subi une chirurgie importante, mais aussi pour les chirurgiens. La consultation pansement constitue un confort appréciable pour les patients, qui n’ont plus à chercher un cabinet en ville pour réaliser ces soins spécifiques.
  • L’équipe d’anesthésie est formée aux techniques les plus innovantes. Anesthésies générales et locorégionales sont couramment pratiquées. Mais des approches moins usitées, comme l’hypnothérapie, sont également développée pour le confort des patients. ► En savoir plus sur l’hypnose

La recherche

► Voir la liste des essais cliniques

Institut Curie
27/07/2015