Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Du diagnostic au traitement : toutes les étapes de la prise en charge

Le diagnostic repose sur un examen clinique, des actes d’imagerie et des prélèvements. En réunion de concertation pluridisciplinaire, une synthèse est réalisée pour décider du traitement. Lors d’une "consultation d’annonce", le médecin communique cette proposition thérapeutique et le traitement est débuté après l’accord du patient.

© Christophe Hargoues / Institut Curie
© Christophe Hargoues / Institut Curie

 

Le diagnostic et l’annonce

Lors de la première consultation, le médecin recueille les éléments de l’histoire personnelle et familiale du malade, les circonstances de découverte de la maladie et prend connaissance des examens réalisés. Un dossier médical est ouvert pour le suivi et le partage d’informations entre médecins spécialistes. Il sert de support pour la communication avec le médecin traitant. Des examens complémentaires sont parfois décidés et les résultats sont regroupés dans le dossier informatisé.

Les médecins qui assurent la prise en charge se réunissent et se concertent pour décider d’autres examens si nécessaire ou discuter le traitement, qui comporte souvent plusieurs modalités (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie). Celui-ci sera proposé au patient lors de la consultation d’annonce. Une consultation infirmière permet de compléter la consultation du médecin, de répondre aux questions pratiques et de proposer des solutions aux problèmes posés. Chaque personne, chaque histoire, chaque tumeur est différente et ainsi chaque parcours est différent : le traitement est personnalisé.

Le plan de traitement

La réunion de consultation pluridisciplinaire (RCP) est un moment important : chaque cas est vu dans le détail et les médecins prennent le temps nécessaire car tous les éléments sont pris en compte. Le traitement est décidé par tous les médecins concernés : il comporte l’enchaînement des différentes thérapeutiques et les moyens de contrôler l’efficacité à toutes les étapes. Le traitement est proposé au patient et un Plan personnalisé de soins (PPS) est souvent évolutif car le programme initial peut être modifié en fonction des examens réalisés ou de la tolérance aux traitements.

Au cours du traitement, des soins de support sont parfois nécessaires : consultations diététiques, consultations avec un psychologue, réadaptation avec un kinésithérapeute, traitements de la douleur. Il est parfois proposé la participation à un essai clinique : les modalités, les motifs de participation sont expliqués lors des consultations par le médecin référent ou lors de consultations de recherche clinique.

Les consultations

A chaque étape, le patient est reçu en consultation pour vérifier le bon déroulement du traitement, expliquer les résultats des analyses, les nouveaux examens à réaliser et les modalités des traitements qui se poursuivent. La consultation est un moment privilégié pour répondre à toutes les questions. Les consultations à l’Institut Curie sont assurées par des médecins seniors et expérimentés, ceux-là même qui ont participé aux discussions de chaque cas et aux décisions prises en RCP.

La fin des traitements

Après la dernière phase thérapeutique, il est souvent nécessaire de vérifier par des examens que le résultat escompté a été obtenu. Commence alors une nouvelle période : la phase de surveillance est proposée au patient. Ses modalités sont définies : le rythme des examens, le lieu où elle se réalise, à l’hôpital, en ville, avec nos partenaires... Tous les sujets sont évoqués : la prise en charge psychologique qu’il faut parfois poursuivre ou débuter, les conseils hygiéno-diététiques, l’activité physique, la reprise du travail : c’est le "retour à la maison".

Même si l’organisation de l’hôpital peut sembler complexe au premier abord, tout le personnel est attentif à une prise en charge humaine pour accompagner tous les patients. C’est ce que nous appelons entre nous "l’esprit Curie". ► En savoir plus sur l' "après-traitements"

Institut Curie
12/08/2015