Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Femmes jeunes : préserver la fertilité

Environ 5 % des cas de cancer du sein concernent des femmes de moins de 40 ans. Certains traitements contre le cancer du sein peuvent avoir des effets néfastes sur la fertilité. Pour les femmes jeunes qui envisagent d’avoir un enfant après avoir terminé les traitements contre leur maladie, les médecins proposent une consultation d’onco-fertilité pour apporter des réponses au cas par cas. Les questions de contraception pendant les traitements et de grossesse après un cancer doivent également être abordées avec les femmes jeunes. Rencontre avec le Dr Nasrine Callet, gynécologue.

Femmes jeunes : préserver la fertilité

Comment préserver la fertilité ?

Une consultation d’onco-fertilité doit systématiquement être proposée chez une patiente en âge de procréer chez laquelle on diagnostique un cancer du sein. Cette consultation va permettre de mieux gérer les effets secondaires des traitements sur la fertilité de la patiente et de préserver cette fertilité même en l’absence de projet de grossesse. Les risques seront évalués au cas par cas et dépendent des traitements, de l’âge de la patiente, de sa fertilité antérieure et de sa réserve ovarienne.

Différentes possibilités de préservation de la fertilité existent, à condition de pouvoir les entreprendre avant le traitement.

• Stimulation ovarienne courte, suivie d’une fécondation in vitro et d’une congélation d’embryons (en vue d’une réimplantation ultérieure).

• Prélèvement et cryo-congélation d’ovocytes (en vue d’une fécondation in vitro ultérieure).

• Prélèvement de tissu ovarien (et congélation en vue d’une greffe ultérieure).

A distance de la maladie, l’équipe médicale donnera son accord au cas par cas pour autoriser une grossesse. L’allaitement sera possible du côté du sein non traité.

Une contraception est-elle nécessaire pendant le traitement ?

Les divers traitements anticancéreux sont pour la plupart tératogènes. Même s’ils peuvent induire des troubles de cycles, une contraception est indispensable sous traitement. Ses modalités sont discutées au cas par cas avec la patiente lors de la consultation d’oncofertilité.

Un cancer du sein peut-il survenir pendant une grossesse ?

Malheureusement oui, chez environ 1 femme enceinte sur 4 000. Le diagnostic est parfois fait à un stade avancé. D’une part, la tumeur est stimulée par les hormones de la grossesse ; d’autre part, un retard diagnostic peut survenir (les glandes mammaires se modifient pendant la grossesse ce qui rend leur examen difficile et la grossesse n’incite pas à penser au cancer). Les traitements pendant la grossesse sont délicats. Ils sont discutés au cas par cas, sans mettre en danger la vie de la patiente et en respectant autant que possible la grossesse.

En savoir plus 

Ecouter l’émission de Radio Curie sur sur le thème "Avoir un enfant après un cancer du sein"

Céline Giustranti
20/08/2014