Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

L’information et le consentement

La loi le dit clairement : toute personne a le droit d’être informée sur son état de santé. C’est pourquoi les médecins de l’Institut Curie s’engagent à répondre à toutes vos questions et à vous expliquer l’ensemble des traitements qui vous seront proposés.

© Phovoir
© Phovoir

 

L’information du patient doit être préalable, adaptée, simple, loyale, intelligible et donnée par le médecin en charge du traitement, qui répondra à toutes les questions que vous lui poserez. Cette information concernera essentiellement la nature et les risques des soins prodigués.

Votre information

Des fiches d'information, répondant aux diverses situations et difficultés auxquelles vous pouvez être confronté vous sont données en complément dans la plupart des disciplines. Elles contribuent à votre prise en charge mais ne se substituent en aucun cas aux informations communiquées par votre médecin et par le personnel soignant. La traçabilité de l'information qui vous est donnée est possible via votre dossier médical.

Dans certains cas où la loi l'exige, les médecins vous fourniront une information appropriée et vous demanderont votre consentement.

 

Information de vos proches

Il est tout à fait légitime que vos proches s'interrogent sur votre état de santé. Cependant, le principe reste celui de la confidentialité. Les médecins s'efforceront de concilier cet impératif et le désir de comprendre émanant de votre entourage. Avec votre accord, certaines informations pourront leur être communiquées.

Vous pouvez désigner une personne de confiance (parent, proche ou médecin traitant) et l'en informer. Cette personne peut vous accompagner dans vos démarches et assister aux entretiens médicaux afin de vous aider dans vos décisions. Celle-ci pourra être consultée dans le cas où vous ne seriez pas en état de recevoir l'information et d'exprimer votre volonté, elle sera alors votre «porte-parole». La désignation écrite d’une personne de confiance est révocable à tout moment. ► Téléchargez la fiche de désignation d’une personne de confiance

 

Essai clinique : information et consentement en pédiatrie

Lorsqu’un patient mineur se voit proposer d’entrer dans le cadre d’un essai clinique, l'information sur chacune des études interventionnelles doit être exposée aux parents de manière aussi complète que possible et la remise d'un document écrit d'information est obligatoire. L'information doit également être fournie à l'enfant d'une manière adaptée à son âge et la remise d'un document écrit est possible selon son âge et son souhait.

Un formulaire de consentement est remis - et commenté - aux parents ou aux titulaires de l'autorité parentale : il doit être signé par eux avant initiation de l'essai chez l'enfant. La signature de l'enfant/adolescent n'est pas obligatoire mais est également possible selon son âge et son souhait.

Institut Curie
12/08/2015