Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Tous les soins de support disponibles à l’Institut Curie

Au-delà des traitements contre la maladie elle-même, l’Institut Curie s’attache à faciliter le quotidien de ses patients en lui offrant tous types de soins dits "de support".

© Alexandre Lescure / Institut Curie

L’Unité mobile d’accompagnement en soins de support

L’UMASS est une équipe coordonnant de manière globale les soins en lien avec les autres soignants de Curie et la médecine de ville pour les patients en situation complexe, qu’ils soient au domicile ou hospitalisés.
L’équipe assure notamment…

  • Une prise en charge de l’inconfort des symptômes liés à la maladie ou aux traitements. Elle propose une prise en soins des patients en consultation ou en hospitalisation de jour et des évaluations auprès des patients hospitalisés.
  • Une prise en charge multidisciplinaire, en lien avec l’oncologue et avec les autres intervenants au sein du DISSPO : psycho-oncologues, onco-gériatres, spécialistes de la douleur, hypnothérapeutes, diététiciennes, kinésithérapeutes, assistantes sociales, socio-esthéticiennes…
  • L’organisation de l’aide au retour à domicile en lien avec le médecin traitant, l’hospitalisation à domicile (HAD), les soignants libéraux, les réseaux de ville/hôpital ainsi que le suivi.
  • Ecoute et soutien des proches.
  • Prise en charge palliative et accompagnement de la fin de vie

La diététique

La maladie mais aussi les traitements peuvent nécessiter d’adapter l’alimentation. Le recours à la diététicienne est notamment recommandé pour les patients atteints de cancers ORL ou opérés de chirurgie abdominale, en cas de carcinose péritonéale avec régime sans résidu ou encore en phase palliative, lorsque le patient est dénutri.

D’une manière générale, les traitements peuvent perturber l’alimentation habituelle, entraînant des nausées et des vomissements. Ils peuvent ainsi provoquer un amaigrissement ou, inversement, une prise de poids importante. Les patients peuvent demander l’aide d’une diététicienne.

► Télécharger le livret Prévention du surpoids

► Voir la vidéo Bien manger

La kinésithérapie

L’Institut Curie dispose d’une équipe de kinés, qui peuvent intervenir auprès de tous les services, pour faire de la prévention ou soulager les patients. Parmi les cas de figure les plus fréquents : l’information sur la prévention du lymphœdème pour les femmes ayant subi un cancer du sein, la mobilisation et la rééducation fonctionnelle en pédiatrie et chez les adultes ou encore la mobilisation préventive de l’ankylose chez les personnes alitées.

La psycho-oncologie

Des psychologues et des psychiatres sont disponibles pour aller à la rencontre des patients, à leur demande ou à celle de l’équipe soignante. Ils proposent un accompagnement sur-mesure lors des phases d’hospitalisation, en fonction des besoins de chaque patient. Les psycho-oncologues répondent avant tout aux problématiques des personnes en cours de traitement, mais ils peuvent également soutenir les patients avec un risque identifié de cancer ou les proches en deuil. Lorsqu’ils ne peuvent pas suivre un patient, ils l’orientent vers d’autres praticiens, notamment via les réseaux psycho-sociaux de la ville de Paris et les psychologues des Centres médico-psychologiques.

Les soins palliatifs

Le service de soins palliatifs prend en charge les patients aux symptômes rebelles ou invalidants, avec intrication psycho-sociale. Sur le site de Saint-Cloud, un médecin se consacre aux patients en fin de traitement, pour la prise en charge de séquelles telles que la fatigue, le stress ou le lymphœdème.

L’hôpital de jour reçoit les patients à toutes les phases de la maladie, lorsqu’ils présentent un tableau complexe, avec des symptômes rebelles, invalidants ou, tout simplement, lorsqu’un accompagnement spécifique s’impose. Ce bilan se réalise sur une demi-journée ou une journée.

L’oncogériatrie

Les patients âgés font face à des problématiques particulières. C’est pourquoi une évaluation gériatrique multidimensionnelle est parfois nécessaire. Cela permet aux médecins de proposer au patient un traitement adapté à son état de santé général.

L’assistance sociale

A l’Institut Curie, l’assistant social aide les patients à organiser leur retour à la maison ou en service de soins et de réadaptation. Il organise notamment les aides sociales disponibles pour venir en aide au patient.

Institut Curie
12/08/2015