Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

Vivre comme avant : partenaires auprès des patients

Vivre comme avant est une association dont l’action est basée sur le partage d’expériences entre des femmes, anciennes opérées, prêtes à rencontrer et écouter des femmes elles-mêmes confrontées au cancer du sein. 

Vivre comme avant : partenaires auprès des patients

Une association historique

Vivre Comme Avant est l’émanation française d’une association américaine fondée en 1953 par Thérèse Lasser, elle-même opérée d’un cancer du sein. Reach to Recovery International est aujourd’hui présente sur les cinq continents. En France, c’est Francine Timothy et Denise Escudier qui impulsent et créent, en 1975, un groupe d’anciennes opérées du cancer du sein sous le nom de Vivre comme avant (VCA).

Des liens forts avec l’Institut Curie

La relation entre VCA et l’Institut Curie remonte à 1978. Aujourd’hui, elle est renforcée par la participation de Vivre comme avant aux rencontres régulières organisées par l’Institut Curie avec les associations de patients œuvrant au sein de l’Ensemble Hospitalier.

"Ces rencontres sont importantes car elles nous permettent de mieux connaître Curie et son fonctionnement, d’avoir des informations sur les avancées thérapeutiques, explique Elisabeth Breuillot, bénévole de l’association présente toute les semaines à l’Institut Curie. Les associations sont considérées comme une partie prenante importante, dont le rôle est complémentaire de celui des soignants. Cela permet de mieux travailler pour aider les patientes."

Des bénévoles formées à l’écoute des patientes

Les anciennes malades qui animent l’association sont formées à l’écoute et à la réalisation des visites auprès des nouvelles opérées qui le souhaitent. Le rôle des bénévoles est clairement défini : "Nous ne répondons pas aux questions d’ordre médical, nous expliquons aux patientes qu’elles doivent et peuvent faire confiance à leurs médecins. Lorsque nous l’estimons nécessaire, nous leur recommandons de demander un soutien psychologique. Nous n’intervenons qu’à la demande des patientes ; elles ont nos coordonnées, mais nous n’avons pas les leurs, elles nous contactent si et quand elles le souhaitent", explique Elisabeth. Elle ajoute : "J’ai été opérée en 2002 et j’ai eu la chance de pouvoir bénéficier d’une reconstruction immédiate, réalisée pendant l’opération. J’avais parfaitement confiance dans mon chirurgien, et dans l’Institut Curie. Comme j’ai été reconstruite immédiatement, je n’ai pas rencontré l’association. Mais je me suis promis d’offrir de mon temps plus tard, pour aider les femmes qui doivent affronter la maladie."

"Se réconcilier avec son destin"

Vivre comme avant se veut avant tout un mouvement d’aide et de soutien. Les bénévoles, toutes d’anciennes opérées, apportent aux patientes qui le souhaitent une écoute individuelle et personnelle, lors de visites ou de conversations téléphoniques. Elles leur transmettent leur témoignage d’espoir et de vie retrouvée après un cancer du sein et projettent ainsi l’image de femmes insérées dans la vie et dans la société.

Le message est simple : "Ce n’est pas vivre comme si rien n’avait changé. C’est réapprendre à se considérer comme une femme à part entière  et se réconcilier avec son destin."

Les hommes aussi…

En 2014, Vivre comme a mis en place un accompagnement pour les hommes atteints d’un cancer du sein : des hommes ayant eu un cancer du sein ont été formés pour soutenir d'autres hommes atteints de cette pathologie. Pour cela, l’association propose à des hommes, anciens malades, de la rejoindre. Un projet ambitieux car le cancer du sein est une pathologie qui, dans l’imaginaire de la société, ne concerne que les femmes. Les hommes atteints peuvent donc avoir du mal à en parler.

 

En savoir plus

Le site site Vivre comme avant
via le formulaire de contact
01 53 55 25 26
Vivre comme avant
14 rue Corvisart
75013 Paris

 

Crédit photos : Alexandre Lescure / Institut Curie

Nathalie Boissière
06/01/2015