Actualité - Cancers de l'enfant

Cancers de l’enfant : l’innovation avant tout

Julia Vollerin
17/11/2017
Partager
Franck Bourdeaut, pédiatre oncologue et chercheur incarne la philosophie de SIREDO : imbriquer recherche et clinique au sein d’une même structure.
Franck Bourdeaut

Malgré les nombreux progrès effectués, le cancer reste la deuxième cause de mortalité chez les moins de 15 ans, après les accidents. Le Dr Franck Bourdeaut a choisi de faire de la lutte contre les cancers pédiatriques son combat quotidien. Ce pédiatre oncologue possède une double expertise, en clinique et recherche, sur les tumeurs rhabdoïdes, des tumeurs agressives de l’enfant, et leur pendant cérébral, les AT/RT.

C’est en 2000 que Franck Bourdeaut intègre pour la première fois l’Institut Curie, en tant qu’interne. Il s’y implantera dix ans plus tard comme pédiatre. Pourquoi ? Car l’Institut Curie lui offre la possibilité de partager son emploi du temps entre clinique et recherche. Ce continuum entre la recherche fondamentale, la recherche clinique et les soins, découle directement de l’héritage Curie et d’après Franck Bourdeaut, il apparait aujourd’hui comme « le meilleur moyen d’accélérer l’innovation thérapeutique ».

Recherche & soins

C’est tout naturellement que le pédiatre a trouvé sa place dans le centre SIREDO, pour Soins, Innovation, Recherche, en oncologie de l’Enfant, de l’aDOlescent et de l’adulte jeune. Son rôle ? Avec Gudrun Schleiermacher, pédiatre et chercheuse, il assure l’articulation entre le laboratoire de recherche et le service clinique. SIREDO c’est plus de 70 scientifiques, 5 équipes de recherches, 51 soignants qui se mobilisent dans l’espoir de faire un bond en avant dans la prise en charge des cancers pédiatriques.

Nous sommes dans un contexte international où la fusion entre des équipes de recherche et des équipes de soin a tendance à se multiplier. A l’institut Curie, nous avons pu très efficacement accompagner jusqu’à la clinique les découvertes des laboratoires de recherche en matière de diagnostic moléculaire ou de biomarqueurs pronostiques. En revanche, nous avons moins souvent réussi à faire appliquer ces découvertes dans le domaine thérapeutique, par exemple en étant à l’initiative de l’introduction de nouveaux traitements.

Ainsi, Franck Bourdeaut considère SIREDO comme une opportunité de développer les applications thérapeutiques des recherches menées à l'Institut Curie.

En parallèle, le Dr Franck Bourdeaut poursuit activement ses activités de recherche. Chef d’équipe du projet tumeur rhabdoïde dans le laboratoire RTOP (Recherche Translationnelle d’Oncologie Pédiatrique), il a remporté cet été 2 appels d’offres. D’une part un projet de modélisation de la réponse à la radiothérapie combinée à l’immunothérapie, en partenariat avec la fondation Janssen Horizon, et d’autre part un appel d’offre de l’InCA. Dans ce dernier, en collaboration avec Mathieu Gérard du CEA de Gif-sur-Yvette, l’objectif est de décrire un peu plus les caractéristiques des tumeurs rhabdoïdes. Si ce projet demeure de la recherche fondamentale, les chercheurs espèrent des retombées thérapeutiques.

A ce beau panel d’expertises et de compétences, le docteur Franck Bourdeaut ajoute un thème qui lui tient particulièrement à cœur : la génétique des prédispositions aux cancers de l’enfant. Si ce n’est pas le cœur de ses activités de recherche, le médecin-chercheur y est tout de même investi, notamment comme co-fondateur et coordonnateur du groupe collaboratif national d’oncogénétique pédiatrique de la SFCE. Un des objectifs centraux de SIREDO est d’ailleurs de dynamiser cet axe de recherche.

 

Ce dévouement pour la recherche ne reste pas dans l’ombre. Le pédiatre-chercheur est lauréat du prestigieux International Robert J. Arceci Innovation Award, depuis le 13 octobre dernier. Ce prix lui a été remis lors de la SIOP (société internationale d’oncologie pédiatrique) par la St. Baldrick's Foundation, un des plus gros bailleurs de fonds Nord-Américain pour les recherches en oncologie pédiatrique.

 

SIREDO-cercle