Actualité - Mélanomes de l’uvée

Mélanome de l’uvée : une piste prometteuse pour traiter les formes métastatiques

Céline Giustranti
10/06/2016
Partager
Jusqu’à 50 % des patients atteints de mélanome de l’uvée, un cancer de l’œil rare, décèdent de métastases de leur maladie. D’où l’urgence de trouver de nouvelles pistes thérapeutiques.
Dans les laboratoires

Le mélanome de l’uvée est le cancer de l’œil le plus fréquent chez l’adulte, avec 500 à 600 nouveaux cas diagnostiqués chaque année en France. Tant que la tumeur est localisée, les traitements actuellement disponibles – chirurgie, protonthérapie, curiethérapie – limitent le risque de récidive locale à dix ans à 5 %. En revanche, dès que la maladie a disséminé sous forme de métastases, le plus souvent hépatiques, ce qui arrive chez un patient sur trois, le pronostic est alors compromis. "Jusqu’à présent, aucun traitement n’a montré de réelle efficacité en survie pour traiter les formes métastasées, déplore le Dr Sophie Piperno-Neumann, oncologue médicale à l’Institut Curie, spécialiste de cette pathologie. Bien que les thérapies ciblées sur la voie PKC aient laissé entrevoir un espoir, ce n’est pas suffisant." L’idée des médecins et des chercheurs de l’Institut Curie a donc été de combiner à un inhibiteur de PKC (AEB071) des thérapies ciblées sur d’autres voies souvent perturbées dans ce type de cancer.

"Le résultat a été au-delà de nos espérances, puisque ces combinaisons ont été efficaces dans les 5 modèles précliniques représentatifs de différents types de mélanomes de l’uvée en notre possession. Deux associations – inhibiteur de PKC associé soit à un inhibiteur de p53-MDM2, soit à un inhibiteur  de mTORC1 – semblent particulièrement prometteuses", déclare le Dr Didier Decaudin, oncologue médical, responsable du laboratoire d’investigation préclinique. Ces deux combinaisons ont par ailleurs confirmé leur efficacité dans des lignées de cellules en culture.

"La double inhibition de PKC et de p53-MDM2 ou de mTORC1 est la plus efficace des combinaisons thérapeutiques à avoir été testée sur nos modèles précliniques et représente un espoir pour le traitement des formes métastatiques de cancer de l’uvée, ajoute le Dr Sophie Piperno-Neumann. Nous avons désormais suffisamment de preuves en faveur de ces combinaisons pour mettre en place des essais cliniques chez les patients."

 

En savoir plus

"Dual inhibition of protein kinase C and p53-MDM2 or PKC and mTORC1 are novel efficient therapeutic approaches for uveal melanoma"
Guillaume Carita, Estelle Frisch-Dit-Leitz, Ahmed Dahmani, Chloé Raymondie, Nathalie Cassoux, Sophie Piperno-Neumann, Fariba Némati, Cécile Laurent, Leanne De Koning, Ensar Halilovic, Sebastien Jeay, Andrew Wylie, Caroline Emery, Sergio Roman-Roman, Marie Schoumacher, Didier Decaudin
Oncotarget, 22 mai 2016, DOI: 10.18632/oncotarget.9552

En savoir plus
Nathalie Cassoux
Le mélanome de l'uvée

Le mélanome uvéal est le cancer de l’œil le plus fréquent chez l’adulte, avec 500 à 600 nouveaux cas diagnostiqués…