Actualité - Ouverture

« Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »

Alizée Lacroix
06/03/2019
Partager
La Journée internationale des droits des femmes, célébrée chaque 8 mars, vise à mettre en lumière l’importance d’actions concrètes pour faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans tous les domaines de la société. Un objectif très cher à l’Institut Curie.
Journée des femmes
Aller directement à la section

La thématique 2019 choisie par les Nations unies (« Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ») pose les conditions nécessaires aux progrès qu’il reste à faire en matière d’égalité et d’émancipation des femmes afin qu’elles jouent un rôle clé dans la mise en place de systèmes plus inclusifs.

Des disparités qui persistent dans les sciences et la médecine

En ce qui concerne les sciences et de la médecine, les femmes sont sous-représentées. Même si des progrès notables ont été faits ces dernières années, les femmes restent par exemple minoritaires sur les rangs de l'enseignement supérieur et de la recherche.  Moins de 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes (données UNESCO).

Pas mieux dans les rangs de la médecine, avec moins de 30% de femmes nommées professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH) ces deux dernières années et moins de 40% parmi les maîtres de conférences (MCU-PH).

La parité : un thème cher à l'Institut Curie

Infographie journée droits des femmes

A l’Institut Curie, près de 57 % des médecins et-ou chercheurs et plus de 69 % des cadres sont des femmes (Source Bilan social 2016 Institut Curie). L’Institut Curie peut donc être fier de la place qui est donnée aux femmes lorsque l’on compare ces données à la situation européenne : 56 % des doctorants sont des doctorantes issues des filières scientifiques en Europe (données 2015). Toutefois, force est de constater que plus le niveau de responsabilité augmente plus la proportion de femmes diminue. Moins de 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes, et elles demeurent rares aux échelons supérieurs de la recherche et de la prise de décision en science. 

Journée droit des femmes

L’héritage précieux de Marie Curie : un symbole dans le combat vers la parité

Première femme professeure et titulaire d’une chaire à la Sorbonne, à décrocher deux prix Nobel et à entrer au Panthéon pour son propre mérite… À bien des égards, Marie Curie a eu un parcours remarquable. Elle fait figure, aujourd’hui encore, de femme d’exception. Fondé en 1909 par Marie Curie, l’Institut Curie n’a de cesse de reconnaître le talent des femmes en science, envers et contre tous dans une société dirigée majoritairement par les hommes. Découvrir l'héritage de Marie Curie

Infographie Prix Nobel

LIBRA : Promouvoir l’égalité des genres dans le monde de la recherche

C’est pour lutter contre cet état de fait que 13 institutions européennes du réseau EU-life, dont l’Institut Curie, ont lancé un programme européen pour la recherche et l’innovation (H2020) appelé LIBRA, pour Leading Innovative measures to reach gender Balance in Research Activities. Objectif ? Promouvoir les carrières scientifiques auprès des femmes, réduire les inégalités entre les hommes et les femmes dans le monde de la recherche, prendre en compte le genre dans la conception des projets de recherche pré-clinique. La dimension européenne de LIBRA permet de bénéficier des initiatives des différents pays dans ce domaine. Plus d'informations sur le programme LIBRA