Consultation

Anatomie : comprendre les voies aérodigestives supérieures (VADS)

Maria Lesnik
25/03/2020
Partager
Dans le langage courant, on parle de « cancers ORL », mais les spécialistes préfèrent parler de cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS). Il s’agit de la famille de cancers les plus fréquents des cancers de la tête et du cou.

Les voies aérodigestives sont celles dédiées à l’alimentation et à la respiration mais aussi la parole, le goût, l’odorat. Ce sont schématiquement des tuyaux tapissés de muqueuse.

La voie respiratoire regroupe les narines, les fosses nasales, les sinus, le rhinopharynx (ou nasopharynx ou encore cavum) puis plus en arrière, l’oropharynx (à l’arrière de la gorge, où se croisent les voies aérienne et digestive), le larynx (où se situent les cordes vocales), puis la trachée qui va vers les poumons.

La voie digestive commence aux lèvres et comprend la bouche (ou cavité buccale ou orale), l’oropharynx (dont les amygdales) et  l’hypopharynx puis à l’œsophage par lequel l’alimentation est ensuite propulsée vers l’estomac.

Dans la bouche, on peut distinguer la langue, les gencives maxillaires (supérieures) et mandibulaires (inférieures), les joues, le palais et le plancher buccal.

Le cancer se développe initialement à partir d’un point précis puis les cellules cancéreuses se multiplient. Le cancer s’étend alors localement. Les cellules peuvent aussi se détacher de la tumeur initiale et se déplacer dans d’autres organes. Le cancer peut alors envahir les ganglions lymphatiques du cou et d’autres organes plus lointains : poumon, os, foie, cerveau. C’est ce qu’on appelle des métastases.

Les cancers de ces organes et leurs traitements interfèrent donc avec leurs fonctions : respiration, déglutition, phonation (parole et production de sons), audition.