Consultation-generaliste

Cancer du poumon : des signes cliniques divers

Mathilde Regnault
24/03/2017
Partager
Le poumon est un organe profond et ses signes de souffrance sont tardifs. Ceci explique que plus d'un cancer du poumon sur deux soit diagnostiqué alors qu'il existe déjà des métastases.

Tout signe clinique survenant chez un patient – et d'autant plus s'il est fumeur – impose de penser au diagnostic de cancer du poumon et de faire pratiquer une radiographie thoracique pour poser le diagnostic à un stade le plus précoce possible, gage d'une meilleure survie. Mais attention, une radiographie thoracique normale n’écarte pas complètement l’hypothèse d’un cancer et il faut poursuivre le bilan en cas de forte suspicion.

Les signes cliniques sont très divers, ce qui explique que le cancer peut être découvert dans des circonstances variées.

Certains symptômes sont directement en rapport avec la tumeur : gêne respiratoire, toux, expectorations (crachats) sanglantes, bronchite traînante, pneumonie récidivante...

D’autres manifestations sont liées à une extension locorégionale de la tumeur : douleurs au niveau de la paroi thoracique ou de l'épaule, maux de tête, œdème (gonflement) du visage, du cou et des creux au-dessus des clavicules, turgescence des veines jugulaires, gêne ou blocage à la déglutition, altération de la parole, hoquet…

Certains signes sont dus à l'extension métastatique : fatigue, amaigrissement, perte d'appétit, fièvre, mal de tête, déficit moteur, douleurs osseuses…