Offre de Thèse : " Unraveling the architecture of human centromeres and its impact in the (epi)genetic mechanisms of centromere speficiation, immune response and in maintaining chromosome integrity"

Institut Curie Siège
Cette offre est expirée, il n’est plus possible de postuler
Date de clôture
Lieu(x) de travail
Paris
Secteur
Centre de Recherche
CDD
L'Institut Curie est un acteur majeur de la recherche et de la lutte contre le cancer. Il est constitué d'un hôpital, et d'un Centre de Recherche de plus de 1000 collaborateurs avec une forte représentativité internationale.
L’objectif du Centre de Recherche de l’institut Curie est de développer la recherche fondamentale et d’utiliser les connaissances produites pour améliorer le diagnostic, le pronostic, la thérapeutique des cancers dans le cadre du continuum entre la recherche fondamentale et l’innovation au service du malade.

Contexte

L’institut Curie a reçu un deuxième financement Cofund de la Commission Européenne pour son nouveau programme doctoral international EuReCa (Europe Research & Care). Celui-ci permet de recruter des doctorants pour une durée de 3 ans et propose un enseignement d’excellence interdisciplinaire, inter-sectoriel et international. Il intègre également un plan de développement de carrière personnalisé, du mentoring, du coaching et la possibilité d’effectuer des stages dans des institutions partenaires.

Unité de Recherche : UMR 144 Biologie Cellulaire et cancer

Equipe: Mécanismes moléculaires de la dynamique des chromosomes

Sujet de thèse : Unraveling the architecture of human centromeres and its impact in the (epi)genetic mechanisms of centromere speficiation, immune response and in maintaining chromosome integrity

Directeur de Thèse : Daniele Fachinetti

Description du projet de thèse
La séparation des chromosomes dans chaque cellule fille pendant la division cellulaire implique le centromère, un grand complexe macromoléculaire chromosomique. La position du centromère humain est régulée épigénétiquement. Cependant, paradoxalement, les centromères ont une séquence d'ADN unique: des séries de motifs très répétitifs couvrant plusieurs mégabases, dont la fonction biologique est inconnue, et qui sont liées par des protéines centromériques. La complexité de la séquence ADN des centromères suggère que cet ADN possède une topologie unique, qui nécessite une régulation fine afin d'empêcher l'apparition d'altérations chromosomiques. Curieusement, l'ADN centromérique a été identifié comme le site d'association nucléaire préférentiel du détecteur de l'immunité innée cGAS, ce qui suggère que cette liaison est impliquée dans le contrôle de la réponse à l'ADN du soi. Comment l'ADN centromérique détermine la position du centromère, comment et pourquoi cGAS s'y lie restent à comprendre.
En combinant des approches interdisciplinaires dans un contexte international, ce projet vise à caractériser l'architecture topologique des centromères humains et à explorer la relation entre l'ADN centromère, la fonction du centromère, l'activation de la réponse immunitaire et, globalement, la stabilité génomique.

Conditions d’éligibilité

  • Les candidats ne doivent pas avoir résidé, travaillé ou étudié en France plus de 12 mois dans les 3 années précédant la date de fin de l’appel à candidatures, le 9 janvier 2020.
  •  A la date-limite de l’appel à candidatures, les candidats doivent être dans les 4 premières années de leur carrière de recherche (expérience de recherche à temps-plein) et ne doivent pas avoir obtenu de thèse de doctorat.
  • Anglais courant exigé
  • Les candidats doivent être en possession d’un diplôme de Master européen ou d’un diplôme de Master équivalent leur permettant de poursuivre en thèse de doctorat.

Date de démarrage : 1er Septembre 2020

Comment postuler

Exemple : +33112365489.
Seuls les PDF sont acceptés.