Post-doctorat en Immunologie (H/F)

Institut Curie Siège
Cette offre est expirée, il n’est plus possible de postuler
Date de clôture
Lieu(x) de travail
Paris
Secteur
Centre de Recherche
CDD
L'Institut Curie est un acteur majeur de la recherche et de la lutte contre le cancer. Il est constitué d'un hôpital et d'un Centre de recherche de plus de 1000 collaborateurs avec une forte représentativité internationale.
L’objectif du Centre de recherche de l’institut Curie est de développer la recherche fondamentale et d’utiliser les connaissances produites pour améliorer le diagnostic, le pronostic, la thérapeutique des cancers dans le cadre du continuum entre la recherche fondamentale et l’innovation au service du malade.

Laboratoire

L’équipe « Immunité des cellules souches » est une équipe jeune et dynamique, créée à l’Institut Curie en Décembre 2021 au sein de l’Unité Immunité et Cancer (U932). En raison de leur rôle clé dans le maintien de l’architecture tissulaire, les cellules souches doivent être protégées des infections virales et autres menaces. Des travaux récents ont démontré qu’il existe des mécanismes de défense spécifiques des cellules souches, que notre équipe a pour but d’isoler et de caractériser. Par exemple, nous avons récemment découvert que les cellules souches humaines et murines expriment une protéine antivirale nommée aviD, qui dégrade l’ARN viral et contrecarre l’infection par les virus à ARN comme SRAS-CoV-2 (Poirier et al., 2021, Science).

Nos projets en cours se concentrent sur :

  • l’analyse de la réponse antivirale aviD in vivo
  • l’étude du rôle des mécanismes de défense « cellule souches » dans les tumeurs
  • la découverte de nouveaux mécanismes de défense

Nous recherchons un.e postdoc motivé.e pour rejoindre l’équipe et étudier la voie aviD in vivo.

 

Projet de recherche

Dans les cellules différenciées, l’infection virale entraine la production d’interférons de type I et III (IFN), qui promeuvent l’expression d’interferon stimulated genes (ISGs), un panel d’effecteurs antiviraux (1). La protection conférée par l’IFN est sévèrement comprise dans les cellules souches adultes et embryonnaires, due à l’inactivation de certains éléments de cette voie (2). Malgré cela, les cellules souches sont largement résistantes aux infections virales, ce qui s’explique en partie par l’expression basale d’ISGs (3), ainsi que par la présence d’une protéine antivirale nommée aviD, que nous avons récemment découverte (4).

                aviD est une isoforme antivirale de Dicer, produite par épissage alternatif, qui est spécialisée dans la dégradation de l’ARN viral. Nous avons démontré dans un modèle d’organoïde de cerveau infecté par le virus Zika ou par SRAS-CoV-2 qu’aviD protège les cellules souches neuronales contre les virus à ARN, en implémentant une réponse ARN interférence (4). In vivo chez la souris, aviD est exprimée dans les cellules souches tissulaires, notamment dans l’intestin, la peau et le cerveau. Ce projet a pour but d’analyser le rôle antiviral d’aviD in vivo.

                Pour se faire, nous allons étudier une souris aviD knock-out avec expression de Dicer intacte. Nous allons infecter les souris aviD KO ou sauvage avec des virus à ARN et surveiller la pathologie et la récupération après infection. L’infection des cellules souches et différenciées tissulaires ainsi que la régénération des tissus seront analysées par immunofluorescence et microscopie confocale. Comme nous l’avons démontré dans les organoïdes de cerveau, nous supposons que l’absence d’aviD in vivo entrainera une augmentation de l’infection des cellules souches, potentiellement corrélée à une baisse d’efficacité dans la régénération tissulaire ainsi qu’à une hausse de la mortalité. Ce projet propose la première caractérisation du rôle d’aviD in vivo.

 

Références

1.            X. Tan, L. Sun, J. Chen, Z. J. Chen, Annu. Rev. Microbiol. 72, 447–478 (2018).

2.            P. V. Maillard, A. G. Veen, E. Z. Poirier, C. Reis e Sousa, EMBO J. 38 (2019), doi:10.15252/embj.2018100941.

3.            X. Wu et al., Cell (2017), doi:10.1016/j.cell.2017.11.018.

4.            E. Z. Poirier et al., Science. 373, 231–236 (2021).

 

Profil recherché

  • Formation et compétences 
    • Formation souhaitée : doctorat en Virologie ou Immunologie (optionnel)
    • Compétences scientifiques souhaitées : connaissance des techniques de biologie cellulaire et moléculaire de base. Expérience en expérimentation animale (souris).
    • Compétences linguistiques : Anglais

 

Toutes nos opportunités sont ouvertes à des personnes en situation de handicap.

 

Informations sur le contrat

  • Type de contrat : CDD
  • Date de démarrage :  Février-Avril 2022
  • Durée du contrat : 2 ans renouvelables
  • Temps de travail : Temps complet
  • Rémunération : selon les grilles en vigueur
  • Avantages : Restauration collective, prise en charge du titre de transport annuel à 70%, mutuelle d’entreprise
  • Localisation du poste : Paris
  • Référence : 2021-11-POSTDOCPOIR932

 

Contact

Pour postuler, merci d’envoyer CV et lettre de motivation à Enzo Poirier (enzo.poirier@curie.fr)

 

Date de parution de l’offre : 02/11/2021

Date limite des candidatures : 10/12/2021

Exemple : +33112365489.
Seuls les PDF sont acceptés.