Post-doctorat en Oncologie (H/F) dans le cadre d’un projet de recherche sur le rétinoblastome

Date de clôture
Lieu(x) de travail
Paris
Secteur
Centre de Recherche
CDD
L'Institut Curie est un acteur majeur de la recherche et de la lutte contre le cancer. Il est composé d'un Groupe Hospitalier et d'un Centre de Recherche de plus de 1000 salariés avec une forte représentativité internationale.
L'objectif du Centre de Recherche est de développer la recherche fondamentale et d'utiliser les connaissances produites pour améliorer le diagnostic, le pronostic et la thérapeutique des cancers dans le cadre du continuum entre recherche fondamentale et innovation au service du patient.
L’Institut Curie est centre de référence pour le rétinoblastome (tous les patients en France atteints de ce cancer sont traités et suivis à l’Institut Curie).

Les équipes d’accueil

Le projet proposé sera réalisé entre deux équipes d’expertises complémentaires, l’une localisée à Orsay (équipe Signalisation et progression tumorale, dirigée par Celio Pouponnot), l’autre localisée à Paris (équipe Oncologie Moléculaire dirigée par François Radvanyi). Les équipes entretiennent une collaboration de longue date. Bien que le.la post-doctorant.e sera principalement localisé.e à Orsay, certaines réunions/expériences se dérouleront sur le site de Paris de l’Institut Curie.

L’équipe de Celio Pouponnot a une forte expertise en biologie expérimentale focalisée sur la signalisation cellulaire dans les cancers pédiatriques. L’expertise de l’équipe de François Radvanyi se situe particulièrement dans le domaine des analyses des données omiques appliquées à différents cancers comme les cancers de vessie et du sein et le rétinoblastome.

 

Projet de recherche

Le candidat rejoindra un projet financé pendant quatre ans par La Ligue Nationale Contre le Cancer sur le rétinoblastome. Ce projet, qui relève à la fois de la recherche fondamentale et de la recherche translationnelle sur le cancer, rassemble toutes les équipes du Centre de Recherche de l'Institut Curie et de l'Hôpital Curie qui étudient le rétinoblastome.

Le rétinoblastome, un cancer de l'œil en développement, est la tumeur maligne intraoculaire la plus fréquente chez l'enfant. Bien que tous les rétinoblastomes proviennent d'un précurseur de cône en développement suite à une inactivation de RB1 ou une amplification de MYCN, ils présentent une importante hétérogénéité inter- et intra-moléculaire qui commence à être caractérisé par les travaux des équipes hôtes (Liu et al., 2021).

Le but du projet est d’identifier et de caractériser les différentes populations de cellules tumorales présentes dans les rétinoblastomes : leurs voies de signalisation sous-jacentes et les facteurs de transcription clés contrôlant leur devenir, les modifications génétiques et épigénétiques par rapport à la cellule normale d'origine, les relations entre ces populations de cellules tumorales (existence de transitions réversibles ou irréversibles) et avec les cellules non tumorales (existence de boucles paracrines). Cette connaissance sera mise à profit pour proposer des traitements plus efficaces et moins toxiques.

Ce projet s'appuie à la fois sur des données multiomiques à grande échelle déjà obtenues (Liu et al., 2021 et Liu, Hua et al. résultats non publiés) et sur des données supplémentaires qui seront acquises au cours de la première partie du projet. Il bénéficiera de l'aide d'un ingénieur également dédié au projet et de différentes plateformes de l'Institut Curie (CRISPR'IT, Single cell, Genomics, NGS).

Un grand nombre de techniques seront utilisées au cours du projet soit pour acquérir de nouvelles données (comme l’ATAC-seq sur cellules uniques, la transcriptomique spatiale) soit pour tester des hypothèses (comme le Perturb-seq).

Le candidat travaillera dans un environnement multidisciplinaire (en collaboration avec d'autres biologistes expérimentaux, notamment des biologistes du cancer et des biologistes du développement, mais aussi avec des bioinformaticiens et des cliniciens de différentes spécialités : ophtalmologues, pédiatres, radiologues, généticiens, pathologistes).

Les résultats de ce projet devraient avoir un impact non seulement dans le domaine du rétinoblastome mais plus généralement dans le domaine des cancers pédiatriques, des cancers amplifiés pour MYCN/MYC et des cancers déficients en RB1.

Mots clés: retinoblastome, cancers pédiatriques, gène suppresseur de tumeurs RB1, MYCN, biologie des systèmes.

 

Sélection de références des équipes d’accueil

 Liu J*, Ottaviani D*, Sefta M*, Desbrousses C, Chapeaublanc E, Aschero R, Sirab N, Lubieniecki F, Lamas G, Tonon L, Dehainault C, Hua C, Fréneaux P, Reichman S, Karboul N, Biton A, Mirabal-Ortega L, Larcher M, Brulard C, Arrufat S, Nicolas A, Elarouci N, Popova T, Némati F, Decaudin D, Gentien D, Baulande S, Mariani O, Dufour F, Guibert S, Vallot C, Rouic LL, Matet A, Desjardins L, Pascual-Pasto G, Suñol M, Catala-Mora J, Llano GC, Couturier J, Barillot E, Schaiquevich P, Gauthier-Villars M, Stoppa-Lyonnet D, Golmard L, Houdayer C, Brisse H, Bernard-Pierrot I, Letouzé E, Viari A, Saule S, Sastre-Garau X, Doz F, Carcaboso AM, Cassoux N, Pouponnot C, Goureau O, Chantada G, de Reyniès A, Aerts I, Radvanyi F.

A high-risk retinoblastoma subtype with stemness features, dedifferentiated cone states and neuronal/ganglion cell gene expression. Nat Commun. 2021 Sep 22;12(1):5578. doi: 10.1038/s41467-021-25792-0. PMID: 34552068.

Morabito M, Larcher M, Cavalli FM, Foray C, Forget A, Mirabal-Ortega L, Andrianteranagna M, Druillennec S, Garancher A, Masliah-Planchon J, Leboucher S, Debalkew A, Raso A, Delattre O, Puget S, Doz F, Taylor MD, Ayrault O, Bourdeaut F, Eychène A, Pouponnot C.

An autocrine ActivinB mechanism drives TGFβ/Activin signaling in Group 3 medulloblastoma. EMBO Mol Med. 2019 Aug;11(8):e9830. doi: 10.15252/emmm.201809830. Epub 2019 Jul 22. PMID: 31328883.

Pascual-Pasto G, Bazan-Peregrino M, Olaciregui NG, Restrepo-Perdomo CA, Mato-Berciano A, Ottaviani D, Weber K, Correa G, Paco S, Vila-Ubach M, Cuadrado-Vilanova M, Castillo-Ecija H, Botteri G, Garcia-Gerique L, Moreno-Gilabert H, Gimenez-Alejandre M, Alonso-Lopez P, Farrera-Sal M, Torres-Manjon S, Ramos-Lozano D, Moreno R, Aerts I, Doz F, Cassoux N, Chapeaublanc E, Torrebadell M, Roldan M, König A, Suñol M, Claverol J, Lavarino C, Carmen de T, Fu L, Radvanyi F, Munier FL, Catalá-Mora J, Mora J, Alemany R, Cascalló M, Chantada GL, Carcaboso AM.

Therapeutic targeting of the RB1 pathway in retinoblastoma with the oncolytic adenovirus VCN-01. Sci Transl Med. 2019 Jan 23;11(476):eaat9321. doi: 10.1126/scitranslmed.aat9321. PMID: 30674657.

Mahe M*, Dufour F*, Neyret-Kahn H, Moreno-Vega A, Beraud C, Shi M, Hamaidi I, Sanchez-Quiles V, Krucker C, Dorland-Galliot M, Chapeaublanc E, Nicolle R, Lang H, Pouponnot C, Massfelder T, Radvanyi F, Bernard-Pierrot I.

An FGFR3/MYC positive feedback loop provides new opportunities for targeted therapies in bladder cancers. EMBO Mol Med. 2018 Apr;10(4):e8163. doi: 10.15252/emmm.201708163. PMID: 29463565.

Garancher A, Lin CY, Morabito M, Richer W, Rocques N, Larcher M, Bihannic L, Smith K, Miquel C, Leboucher S, Herath NI, Dupuy F, Varlet P, Haberler C, Walczak C, El Tayara N, Volk A, Puget S, Doz F, Delattre O, Druillennec S, Ayrault O, Wechsler-Reya RJ, Eychène A, Bourdeaut F, Northcott PA, Pouponnot C.

NRL and CRX Define Photoreceptor Identity and Reveal Subgroup-Specific Dependencies in Medulloblastoma. Cancer Cell. 2018 Mar 12;33(3):435-449.e6. doi: 10.1016/j.ccell.2018.02.006. PMID: 29533784.

 

Profil du candidat

 

  • Formation et compétences requises
    • Formation : Doctorat avec une forte expérience en culture cellulaire. Des connaissances en biologie du cancer seraient appréciées.
    • Compétences scientifiques : techniques de biologie moléculaire et de biologie cellulaire.
    • Compétences linguistiques : capacité à écrire et à communiquer en anglais.

 

  • Connaissances et compétences souhaitables
    • De préférence avec une expérience en culture cellulaire 3D/culture de tissus primaires.
    • La pratique des modèles animaux n'est pas obligatoire mais constituerait un atout important.
    • Des compétences en matière d'analyses de base de données NGS et de méthodes statistiques constitueraient un atout important, mais ne sont pas obligatoires.

 

  • Qualités
    • Rigueur scientifique
    • Excellentes capacités d'analyse et de synthèse
    • Très bon sens de l'organisation, capacité à travailler de manière indépendante et esprit d'équipe.
    • Personnalité dynamique, passionnée par l'innovation et la résolution de problèmes.
    • Un goût pour travailler dans des environnements multidisciplinaire.
    • Capacité à communiquer.

 

Toutes nos offres de poste sont ouvertes aux personnes handicapées

 

 

Information sur le contrat

  • Type de contrat: Contrat à durée déterminée
  • Début du contrat: dès que possible
  • Durée: 18 mois avec une possibilité d’extension à 3 ans
  • Temps de travail: Plein temps
  • Rémunération: Selon les grilles salariales de l’Institut Curie et selon l’expérience du candidat
  • Avantages: Restauration collective, remboursement des frais de transport jusqu'à 70%, assurance maladie complémentaire
  • Localisation du poste: Orsay et Paris

 

Contacts

Envoyer votre CV et une lettre de motivation à celio.pouponnot@curie.fr et francois.radvanyi@curie.fr

 

Date de publication: Mars 2022

Fermeture de l’offre: Mai 2022

Exemple : +33112365489
Seuls les PDF sont acceptés.