161ème Vente des vins des Hospices de Beaune : la pièce de charité sera vendue en faveur de la recherche sur le cancer du sein à l’Institut Curie

Service de presse
27/10/2021
Partager
Les Hospices Civils de Beaune organisent avec Sotheby’s, leader mondial des ventes aux enchères de vins, la 161ème vente des vins des Hospices de Beaune, dimanche 21 novembre 2021.
Logo Hospices de Beaune

Au-delà des 349 pièces et des 5 feuillettes de vin vendus au bénéfice de la modernisation des équipements et bâtiments hospitaliers de l’institution, les Hospices Civils de Beaune proposeront à la vente une pièce de charité d’exception, un Corton Renardes Grands Cru 2021 : une cuvée unique élevée dans un fût innovant réalisé par la tonnellerie François Frères, à Saint-Romain (21). Il s’agit d’un fût exceptionnel élaboré à partir de chênes bourguignons issus de la Forêt domaniale de Cîteaux située à proximité de la prestigieuse abbaye éponyme.

Cette Pièce de Charité sera vendue au profit de la Fédération Nationale Solidarité Femmes, pour lutter contre les violences faites aux femmes et de l’Institut Curie, dans le cadre de la recherche médicale contre le cancer du sein.

Mario Tavella, Président Sotheby’s France et Chairman Sotheby’s Europe

"Il n'y a pas de plus grand honneur pour notre équipe internationale que de contribuer à la plus célèbre et la plus ancienne vente de charité viticole au monde. Nous sommes particulièrement heureux de travailler aux côtés des Hospices de Beaune pour l'organisation de sa vente caritative mais aussi pour la valorisation des initiatives culturelles qui rythment l'année de cette honorable institution. Toute notre équipe, leader mondial des ventes aux enchères de vins, de l'Europe à l'Asie en passant par les Amériques, se réjouit d'attirer encore davantage l'attention sur le rôle fondamental des Hospices, et sur la très haute qualité de leurs vins, grâce à notre savoir-faire, ainsi qu'aux relations que nous avons tissées avec nombre des plus grands amateurs et collectionneurs de vin du monde.

Avec cet événement, cette année marque aussi le lancement des ventes aux enchères de vins et spiritueux en France pour Sotheby's. Cela fait plus de  cinquante ans que Sotheby's propose à ses clients des vins français d'abord à Londres, puis à New York et ensuite à Hong Kong. L'expansion de nos ventes en France était très attendue et démontre tout le dynamisme du marché mondial dans ce domaine. La France deviendra ainsi une des quatre grande plateforme internationale de ventes aux enchères de vins. »

François Poher, Directeur et Président du Directoire des Hospices Civils de Beaune

« Celles et ceux qui font les Hospices de Beaune aujourd'hui sont les heureux dépositaires de la tradition hospitalière de la Bourgogne. Cette tradition est faite d'humanité, de générosité, de respect des autres et de soi-même, de bienveillance envers tous ceux qui nous font confiance pour donner la vie et en prendre soin chaque jour. Les habitants de ce territoire nous ont offert au cours des siècles un patrimoine prestigieux. Ce privilège exige de nous un usage pertinent de ses revenus, au service de nos concitoyens quelques soient leurs origines ou conditions. Les revenus des prochaines ventes des vins vont nous permettre d!achever la reconstruction de notre hôpital à Beaune (70M€) puis celui de Seurre (20M€). À Beaune, dès 2023, c'est le coeur de l'Hôpital qui va être reconstruit et modernisé : urgences, réanimation, chirurgie ambulatoire, services d!hospitalisations en prenant en compte toutes les leçons de la crise sanitaire. À Seurre,
c'est la reconstruction d'un hôpital de proximité avec les médecins libéraux de ce territoire dans la volonté de réunir un peu plus tous les professionnels de santé autour des patients.

L'Hôpital public vit une période très difficile, après près de deux années si cruelles. Dans la continuité et la modernité de ce que sont les Hospices Civils de Beaune, nous allons relever de nouveaux défis. Ainsi en janvier, nous lancerons le comité de pilotage de notre projet muséographique pour l'Hôtel Dieu, hélas retardé par la Covid 19. Enfin nous plaçons désormais la relation entre santé et environnement au coeur de notre fonctionnement. Le domaine est déjà engagé dans une démarche volontaire de Biodynamie. À partir de janvier, nous nous engageons sur plusieurs fronts pour réduire drastiquement la présence des perturbateurs endocriniens. »

Ludivine Griveau, Régisseur du domaine viticole des Hospices de Beaune

Le millésime 2021 : un millésime de toutes les attentions

Ce millésime 2021 débute avec une situation climatique exceptionnelle dont le point de départ se situe fin mars lorsque les températures ont été anormalement élevées pour la saison et ont conduit à une véritable explosion de la végétation. Il se poursuit avec le gel extrême de début avril durant trois nuits successives.
Le tout suivi d’une pression sanitaire élevée, c’est alors que Ludivine Griveau confirme: « la guerre des nerfs est déclarée. » Le domaine a réussi à vaincre ces difficultés climatiques et cette pression sanitaire tout en respectant son approche dans le respect de l'environnement et sans produits chimiques de synthèse, grâce à deux de ses piliers. Le premier étant la force d’une organisation réactive grâce à une équipe de 23 vignerons salariés et le second lié à la composition parcellaire du domaine dont les vignes sont principalement situées en coteaux favorisant ainsi une bonne accessibilité an cas de météo capricieuse.

Les vinifications sont maintenant terminées et tout a été mis en oeuvre pour pouvoir proposer les 50 cuvées historiques à la vente aux enchères. Ces cuvées seront réparties en 349 pièces et 5 feuillettes de vins, soit 293 pièces et 2 feuillettes de vin rouge et 56 pièces et 3 feuillettes de vin blanc. « Les blancs ont tous achevé leur fermentation alcoolique assez rapidement et révèlent déjà des équilibres incroyables. Nos 17 cuvées seront au rendez-vous, le pressurage ayant pu être mené dans un petit pressoir afin de respecter chaque identité parcellaire. C'est une grande victoire sur la qualité à nos yeux, et un bien nécessaire pour sublimer chaque climat. Les lies sont encore naturellement en suspension et contribuent à exhausser les beaux amers des grands chardonnays. Les blancs 2021 promettent ainsi un très fort potentiel aromatique, puissant et, surtout, précis (fenouil, poire, pêche...). Je leur trouve également une densité en bouche bien installée, qui nous fera d'autant plus regretter d'en produire si peu. Les acides, et les bons, sont bien là, les élevages vont pouvoir s'envisager sereinement. » conclut Ludivine Griveau.

« Les entonnages ont débuté pour les rouges, après quelques jours de repos en cuves suite aux décuvages. Les robes sont rubis, rouge grenat... noir pinot ! Tout l'enjeu aura été de conserver les belles intensités aromatiques de début de cuvaison : pour ce faire, notre outil de travail, précis et adapté a été un atout majeur. Plus encore que ces dernières années, en 2021, l'orchestration entre pigeages et remontages aura été millimétrée pour sublimer chaque terroir. Il en résulte des vins rouges purs de fruits, énergiques, aux textures nobles et aux tanins très soyeux. Cette année, tel un retour aux sources bourguignonnes, la composition des peaux de nos pinots noirs, la texture de leurs tanins, n'étaient pas dans le registre de la puissance mais bien dans celui de la concentration
et du croquant. Les Terroirs y ajoutant leur quintessence, nos 33 cuvées à naître seront identitaires, subtiles et racées; elles s'inscrivent ainsi dans la volonté de vous proposer des vins d'exception aux profits de notre belle cause.
»

Jamie Ritchie, Directeur monde du département des vins, Sotheby’s

« La vente des Hospices de Beaune, la plus ancienne et la plus célèbre vente aux enchères caritative de vin du monde, présente des défis uniques. Ce nouveau partenariat nous offre l'opportunité de travailler avec leur équipe et de mettre à leur service le meilleur de nos compétences et expertise. Nous nous sentons investis d'une grande responsabilité envers tous ceux qui ont un intérêt au succès de la vente, notamment en expliquant aux potentiels nouveaux acheteurs son déroulement, son importance, ses objectifs, et combien il est facile d’y participer. »

François Poher, Directeur et Président du Directoire des Hospices Civils de Beaune

« Notre vocation hospitalière nous conduit à soigner les femmes, que ce soit pour accompagner en sécurité la naissance de nos enfants, pour soigner des maladies spécifiques comme le cancer du sein ou aux urgences lorsqu!elles viennent de subir des violences pour la seule raison que ce sont des femmes.
Le produit de cette vente comme celui des suivantes vient servir la dernière étape de la reconstruction de notre hôpital, où dans nos futures urgences, nous isolerons un secteur où les femmes et les enfants victimes de violences trouveront un lieu sécurisant et apaisant. En 2022, nous achèterons aussi un nouveau mammographe afin de renforcer notre collaboration avec le Centre Georges François Leclerc, centre de lutte et de recherche contre le cancer à Dijon, dans la prise en charge du cancer du sein. En reversant les profits de la vente de la pièce de charité à deux associations oeuvrant en faveur des femmes, les Hospices Civils de Beaune soutiennent et encouragent les actions pour que les femmes ne souffrent plus du simple fait d’être des femmes, que l!on trouve les thérapies auxquelles elles ont droit et que l!on fasse tomber un à un les obstacles à leur pleine citoyenneté en France comme dans le monde.

La Fédération Nationale Solidarité Femmes, soutenue par Jeanne Balibar, affectera les fonds récoltés aux actions de la Fédération Nationale Solidarité Femmes et à celles d’une des associations de son réseau, Solidarité Femmes 21, et en faveur des femmes victimes de violences. Et c’est grâce au soutien de la vente des Hospices Civils de Beaune que l’Institut Curie, représenté par Pio Marmaï pourrait acquérir un microscope de pointe d’étude des cellules tumorales doté d’un mécanisme de prélèvement qui permettra aux chercheurs de caractériser les cellules, un équipement essentiel pour le projet.

Cette juste cause est aussi la nôtre, celle des 1000 femmes qui travaillent tous les jours dans les hôpitaux et EHPAD des Hospices Civils de Beaune et auprès desquelles nous avons pris aussi ces engagements. »

Françoise Brié, Directrice générale de la Fédération Nationale Solidarité Femmes

Pour dénoncer les violences qui s’exercent à l’encontre des femmes et en particulier les violences conjugales, une coordination d’associations issues du mouvement des femmes a vu le jour à la fin des années 70, pour devenir la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF). A la fin des années 80, la FNSF lance une campagne de communication avec le soutien des pouvoirs publics, et crée en 1992 le numéro d’écoute national pour les femmes victimes de violences conjugales. En 2021, la Fédération Nationale Solidarité Femmes est composée de 73 associations spécialisées et de proximité qui suivent plus de 35 000 femmes et enfants dans des centres d’accueil et d’hébergement. Elles animent des actions de formation, d’information et de prévention. Solidarité Femmes 21 est l’une d’entre elles et agit dans le département de la Côte-d’Or. La ligne d’écoute nationale 3919, Violences Femmes Info, accueille les femmes victimes de toutes formes de violences et principalement de violences conjugales.

• Le projet financé par les fonds de la Pièce de Charité
Les fonds récoltés seront affectés aux actions de la Fédération Nationale Solidarité Femmes et à celles d’une des associations de son réseau, Solidarité Femmes 21, et en faveur des femmes victimes de violences.
• Solidarité Femmes 21
Depuis la pandémie, l'activité de Solidarité Femmes 21 a été multipliée. L’équipe de 8 salariées accueille et accompagne plus de 600 femmes par an. Une majorité d’entre elles réside sur l’agglomération dijonnaise et une part plus réduite en milieu rural et dans de petites villes de Côte-d’Or telles Montbard ou Beaune.

Pour faire face à l’afflux très important des demandes d’aide et d’accompagnement, l’association souhaite recruter du personnel supplémentaire, trois professionnelles (psychologue et assistante sociale) pour : accueillir davantage de femmes victimes, déployer ses activités et permanences plus largement sur l’ensemble de la Côte d’Or, et notamment dans le pays beaunois, réaliser des actions de prévention et de sensibilisation auprès des jeunes publics, en collèges, en lycées et auprès du grand public pour prévenir le phénomène des violences faites aux filles et aux femmes.

Professeur Alain Puisieux, Directeur du centre de recherche de l’Institut Curie

L'Institut Curie, 1er centre français de lutte contre le cancer, associe un centre de recherche de renommée internationale et un ensemble hospitalier de pointe qui prend en charge tous les cancers y compris les plus rares. Fondé en 1909 par Marie Curie, l!Institut Curie rassemble sur 3 sites (Paris, Saint-Cloud et Orsay) 3 600 chercheurs, médecins et soignants autour de ses 3 missions : soins, recherche et enseignement. Fondation privée reconnue d!utilité publique habilitée à recevoir des dons et des legs, l'Institut Curie peut, grâce au soutien de ses donateurs, accélérer les découvertes et ainsi améliorer les traitements et la qualité de vie des malades.

• Lutter contre le cancer du sein : un enjeu de santé publique
En France chaque année près de 58 000 femmes sont touchées par un cancer du sein et nous déplorons 12 000 femmes qui en décèdent. Grâce à une révolution technologique, l'analyse des tumeurs cellule par cellule, les chercheurs de l!Institut Curie porte un ambitieux projet de recherche qui permettrait de relever ces défis et de sauver des vies, les vies de toutes ces femmes qui combattent le cancer du sein.

• Voir L’infiniment petit pour réaliser un grand pas dans la lutte contre le cancer du sein
Une tumeur est composée d!une multitude de cellules dont le profil moléculaire et la réaction aux traitements varient. Jusqu’à récemment, les scientifiques ne pouvaient que regarder le profil « moyen» de cette tumeur, les grandes familles de cellules de la tumeur. Et aujourd'hui les traitements proposés sont identifiés en fonction de ces profils moléculaires. Demain, grâce à cette avancée technologique révolutionnaire, l!analyse sur cellule unique appelé le Single Cell, les chercheurs vont pouvoir étudier chaque cellule individuellement, définir le rôle de chaque cellule dans le développement de la tumeur, celle qui va engendrer une résistance aux traitements, celle qui est à l!origine du développement des métastases ou d!une récidive. Dans cette capacité d’étude de précision résident les espoirs de pouvoir guérir toujours plus de femmes. Le projet de l'Institut Curie est donc d!accélérer cette recherche prometteuse pour développer la médecine de précision cellulaire qui permettrait de proposer à chaque patiente un traitement en fonction du profil cellulaire de sa tumeur, anticiper ses risques de développement de métastase et mettre au point de nouveaux traitements grâce à l!identification de nouvelles cibles thérapeutiques.

L'Institut Curie a besoin d!aide, de moyen pour mener ce projet. Grâce au soutien de la vente des vins des Hospices de Beaune l!Institut Curie pourrait acquérir un microscope de pointe d’étude des cellules tumorales doté d!un mécanisme de prélèvement qui permettra aux chercheurs de caractériser les cellules, un équipement essentiel pour le projet.

Budget pour le microscope : 480 000 €

Yoohup by deuxFconcepts
Cette année, Les Hospices Civils de Beaune innovent et proposent une communication augmentée avec une bouteille d’eau à l’effigie des Hospices de Beaune, à scanner. Télécharger l’application Yoohup, scanner le logo imprimé sur la bouteille et les supports de communication et visualiser la vidéo de la 161ème vente des vins.

Télécharger le communiqué de presse