Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR) 2018

Catherine Goupillon
13/04/2018
Partager
De la recherche fondamentale aux essais cliniques : 4 sujets phares présentés par les spécialistes de l’Institut Curie à Chicago
AACR 2018 infographie

L’Institut Curie, acteur de référence dans la recherche et la prise en charge des cancers, sera très présent au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui se tiendra du 14 au 18 avril à Chicago.

Une cinquantaine de médecins et médecins-chercheurs de l’Institut Curie seront sur place pour présenter leurs travaux de recherche : 35 sessions de posters, 1 présentation orale et 1 session dédiée.

Parmi ces nombreuses présentations, le point sera fait sur 4 sujets prioritaires à l’Institut Curie : les cancers du sein métastatiques, le potentiel des vésicules extracellulaires, de nouvelles stratégies thérapeutiques et le matériel tumoral circulant.

voir le communiqué de presse pour en savoir plus

Étude Esope : nouvelles révélations sur les cancers du sein métastatiques

Meilleure connaissance génomique, nouvelles perspectives thérapeutiques, l’Institut Curie dévoilera ses découvertes les plus récentes concernant les cancers du sein métastatiques, illustrées notamment par les résultats tirés de l’importante étude clinique Esope. 

L’étude ESOPE, conçue et coordonnée par l’Institut Curie, a été financée en 2009 dans le cadre du Programme hospitalier de recherche clinique. Jusqu’en 2013, 125 patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique, dans six centres en France, ont été sélectionnées pour y participer.

« C’est une des études les plus importantes de description prospective des maladies métastatiques dans le cancer du sein et l’une des premières, à son lancement, à s’intéresser aux différences entre tumeur primitive et métastases », explique le Dr Paul Cottu, oncologue spécialiste des cancers du sein.

  • Anaïs Boulai – lundi 16 avril – 15h50 / EMBARGO : 16 avril 15h50 heure locale Chicago // 22h50 heure locale Paris
  • Keltouma Driouch – mardi 17 avril – 8h00 /  EMBARGO : 17 avril 8h00 heure locale Chicago // 15h00 heure locale Paris

 

Enjeux majeurs autour des vésicules extracellulaires

Clotilde Théry, directrice de recherche Inserm et spécialiste de ces émanations cellulaires, fera le point à l’AACR sur son sujet de prédilection : les vésicules extracellulaires et leur potentiel dans la prise en charge du cancer.

« Depuis quelques années, nous savons que les cellules sécrètent dans leur environnement des vésicules membranaires appelées vésicules extracellulaires, qui agissent comme des messagers intercellulaires », explique Clotilde Théry.

  • Clotilde Théry – lundi 16 avril – 10h30 / EMBARGO : 16 avril 10h30 heure locale Chicago // 17h30 heure locale Paris

 

Nouvelles stratégies thérapeutiques : mieux connaître et cerner l’ennemi

Les progrès en immunologie et génomique font apparaître de nouveaux moyens de s’attaquer au cancer. La preuve avec trois recherches présentées par l’Institut Curie : les premiers résultats du projet européen RAIDs, la présentation de la thérapie photodynamique contre le rétinoblastome ainsi que les découvertes récentes en génomique du mélanome uvéal.

  • Maud Kamal – mardi 17 avril – 8h00 / EMBARGO : 17 avril 8h00 heure locale Chicago // 15h00 heure locale Paris
  • Keyvan Rezai – dimanche 15 avril – 13h00 / EMBARGO : 15 avril 13h00 heure locale Chicago // 20h00 heure locale Paris
  • Didier Decaudin (Fariba) – lundi 16 avril – 8h00 / EMBARGO : 16 avril 8h00 heure locale Chicago // 15h00 heure locale Paris

ADN tumoral circulant : nouveau révélateur de tumeurs

Marc-Henri Stern et le Dr Gudrun Schleiermarcher, de l’Institut Curie, présenteront deux avancées biomédicales obtenues grâce à l’étude de l’ADNtc dans le sang.

Dès qu’une tumeur est présente dans l’organisme, des fragments ADN tumoral circulant (ADNtc) ou des cellules tumorales circulantes (CTC) disséminent et se retrouvent dans le sang. Certaines cellules de la tumeur sont porteuses d’un grand nombre d’informations utiles pour le suivi du patient. Il est possible aujourd’hui de les détecter et de les analyser grâce aux techniques récentes de séquençage. Accessible par une simple prise de sang non invasive, le décryptage de ce matériel tumoral circulant pourrait permettre de mieux comprendre les caractéristiques du cancer et de dresser son profil génétique afin d’orienter les choix thérapeutiques.

  • Marc-Henri Stern – mardi 17 avril – 13h00 / EMBARGO : 17 avril 13h00 heure locale Chicago // 20h00 heure locale Paris
  • Gudrun Schleiermacher – lundi 16 avril – 13h00 / EMBARGO : 16 avril 13h00 heure locale Chicago // 20h00 heure locale Paris
Communiqué de presse