ENSEIGNEMENT : Chaire Marie Curie de Radiothérapie, première chaire professorale conjointe PSL-Institut Curie

Catherine Goupillon
10/11/2017
Partager
A l’occasion des 150 ans de la naissance de Marie Curie, la chaire professorale de radiothérapie oncologique a été attribuée au Pr Philip Poortmans, leader international dans ce domaine.
Poortmans-Philip

Former les talents de demain, les médecins, physiciens médicaux, chercheurs et autres professionnels (biologistes, manipulateurs, infirmiers…), tel est l’objectif de la Chaire Marie Curie. Résolument tournée vers l’innovation, la recherche et la combinaison à d’autres approches thérapeutiques, cette chaire s’inscrit aussi dans une logique de partenariats internationaux.

L’Institut Curie, berceau de la radiothérapie et acteur de référence

Très tôt Marie Curie a vu les applications variées qu’on pouvait faire de la découverte de la radioactivité, en physique, en chimie et aussi en médecine, alors qu’elle n’était pas médecin.

De nos jours, la radiothérapie externe et la curiethérapie sont des éléments indispensables à la prise en charge de nombreux patients atteints de cancer, aux côtés de la chirurgie et des médicaments. C’est resté un domaine phare à l’Institut Curie où le plateau technique de radiothérapie est l’un des plus complets d’Europe. A l’avenir, la radiothérapie sera de plus en plus associée à d’autres traitements comme l’immunothérapie.

« L’Institut Curie est parfaitement positionné pour mettre en œuvre ces nouvelles stratégies. Ainsi, le site d’Orsay se consacre à la mise au point de nouvelles combinaisons particulièrement innovantes entre radiothérapie, immunothérapie et radio-sensibilisateurs, explique le Pr Philip Poortmans, chef du département de radiothérapie à l’Institut Curie. Il reste beaucoup à faire, mais la Chaire Marie Curie de Radiothérapie oncologique qui vient de m’être attribuée, permettra de sensibiliser les futurs médecins et chercheurs à ce sujet et pourra les inciter à collaborer encore davantage entre spécialistes de différentes disciplines. »

« C’est par un geste scientifique fort que nous célébrons aujourd’hui les 150 ans de Marie Curie. Cette chaire, structurante pour l’Institut Curie, est emblématique de la politique d’attractivité de PSL », déclare Alain Fuchs, président de PSL.

« L’attribution de la Chaire Marie Curie de Radiothérapie oncologique au Pr Poortmans est une reconnaissance de l’Institut Curie comme acteur de référence et une formidable opportunité pour le rayonnement de l’Institut à l’international », se réjouit le Pr Thierry Philip, président de l’Institut Curie.

L’enseignement est, avec la recherche, une activité phare de l’Institut Curie : avec 742 doctorants, masters, internes, étudiants hospitaliers accueillis, l’Institut Curie s’investit chaque année davantage pour former les futures générations de professionnels.

Reconnaissance d’un leader international

Fort d’une solide expertise internationale, le Pr Philip Poortmans est membre de nombreuses sociétés savantes européennes. Au cours des 25 dernières années, une grande partie de son travail a été consacrée à tous les aspects des essais cliniques, dans les cancers du sein, les lymphomes, l'urologie et les tumeurs rares. Il s’est consacré à la formation et à l’élaboration de ‘guidelines’ dans la prise en charge des cancers par radiothérapie. Il a parallèlement toujours œuvré pour faciliter et stimuler le développement des liens entre la recherche fondamentale, translationnelle et clinique.

Après avoir été chef du département de radio-oncologie au centre médical universitaire Radboud à Nijmegen, aux Pays-Bas et professeur à l'Université Radboud, il a pris en mars 2017 la tête du département de radiothérapie oncologique de l’Institut Curie, un département constitué de 200 professionnels dont 27 médecins-spécialistes qui réalisent plus de 5 000 traitements de radiothérapie chaque année et qui dispose d’un des plateaux techniques les plus complets d’Europe.