Fertilité après un cancer du sein

Catherine Goupillon
15/03/2018
Partager
Lancement de la 1ère grande étude française sur le sujet par l’association Seintinelles et l’Institut Curie
Enceinte après un cancer du sein
  • 1 femme sur 8 aura un cancer du sein au cours de sa vie.
  • Parmi elles, la proportion de femmes jeunes de moins de 40 ans est importante: elles sont 2500 chaque année. Pour elles se posent les questions de fertilité et de contraception, voire d’un éventuel désir de grossesse. Chercheurs et médecins ont aujourd’hui besoin de données fiables pour mieux les informer.

Des données fiables et de grande échelle pour une meilleure information des femmes concernées

Contraception et traitement contre le cancer du sein sont-ils compatibles ? Les traitements nuisent-ils à la fertilité ? Les femmes ayant eu un cancer du sein pourront-elles ensuite avoir des enfants naturellement ? Autant de questions auxquelles les chercheurs ne savent pas répondre aujourd’hui, par manque de données fiables et de grande envergure. C’est pourquoi l’équipe du Dr Anne-Sophie Hamy-Petit de l’Institut Curie lance aujourd’hui l’étude FEERIC, en collaboration avec l’association Seintinelles. Selon elle, « aujourd’hui, il est difficile de donner une information claire à nos patientes sur le risque réel d’infertilité. On sait par différentes études que des grossesses surviennent chez seulement 3 à 10 % des anciennes patientes. Mais il existe beaucoup de raisons pour lesquelles la conception peut ne pas avoir lieu, l’infertilité n’en est qu’une !»

Une étude qui dépasse le champ de la cancérologie

L’étude FEERIC vise à suivre au moins 1000 femmes. Parmi elles, 1/4 seront d’anciennes patientes du cancer du sein. Les 3/4 restant n’auront pas été malades. Cela permettra aux chercheurs d’obtenir des données comparatives par rapport à la population générale. Cela permettra également de faire un état des lieux des questions de fertilité et de contraception chez les femmes entre 18 et 43 ans en France. L’objectif final de cette étude est d’élaborer des recommandations à l’attention des professionnels de santé, afin de garantir une meilleure information autant préventive que post-traitement.

Modalités de participation de l’étude

- Comment participer : en vous inscrivant sur le site www.seintinelles.com. L’étude sera menée pendant 3 ans, à raison d’un questionnaire en ligne à compléter tous les 6 mois.
- Qui peut participer ?

  • Patientes : Femmes de 18 à 43 ans
ayant eu un cancer du sein diagnostiqué n’étant pas en récidive ou généralisation au moment de l’inclusion dans l’étude
ayant terminé leurs traitements, n’ayant pas subi d’hystérectomie (ablation de l’utérus) ou d’ovariectomie bilatérale (ablation des deux ovaires).
  • Population témoin : Femmes de 18 à 43 ans
n'ayant jamais eu de cancer
n’ayant pas subi d’hystérectomie (ablation de l’utérus) ou d’ovariectomie bilatérale (ablation des deux ovaires).

Source : Préservation de la fertilité et cancer, estimation de la population concernée, Fiche d’analyse, collection Les données, Institut national du cancer/Agence de la biomédecine, novembre 2017.

 

A propos de l’association Seintinelles
L'association Seintinelles (loi 1901), soutenue la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer et le Groupe Chantelle, a été créée par Guillemette Jacob, ancienne malade, et Fabien Reyal, chirurgien spécialiste du cancer du sein à l'Institut Curie de Paris. Elle a lancé en septembre 2013 la première plateforme de mise en relation entre chercheurs et société civile. Ainsi, l'association encourage et permet aux citoyens, volontaires, de participer aux études de chercheurs travaillant sur tous les cancers, afin d'accélérer la recherche. En 4 ans, plus de 20 000 volontaires se sont inscrits. Seintinelles est lauréat du programme Impact Santé, conduit par Ashoka, en 2014. L'association a également remporté l'édition 2014 de l'Echappée Volée, accélérateur de projets de TEDx Paris, dans la catégorie Santé et présenté Seintinelles sur la scène de TEDx Paris 2014. Elle a également remporté le prix ESSpoirs lancé par le Boston Consulting Group en février 2015. En 2015, elle remporte le prix Google Moteur de réussites françaises, dans la catégorie association.

Contact presse : Lauriane Bassoleil- 06 88 41 59 63 lauriane.bassoleil@seintinelles.com

 

A propos de l’Institut Curie

L’Institut Curie, acteur de référence de la lutte contre le cancer, associe un centre de recherche de renommée internationale et un ensemble hospitalier de pointe qui prend en charge tous les cancers y compris les plus rares. Fondé en 1909 par Marie Curie, l’Institut Curie rassemble sur 3 sites (Paris, Saint-Cloud et Orsay) 3 400 chercheurs, médecins et soignants autour de ses 3 missions : soins, recherche et enseignement. Fondation privée reconnue d’utilité publique, l’Institut Curie est habilité à recevoir des dons et des legs, et peut, grâce au soutien de ses donateurs, accélérer les découvertes et ainsi améliorer les traitements et la qualité de vie des malades.

Pour en savoir plus : www.curie.fr

Contact presse : Catherine Goupillon l 01 56 24 55 23 l service.presse@curie.fr

 

Communiqué de presse
Vignette