Les soins palliatifs

Emmanuelle Manck
29/03/2017
Partager
Les soins palliatifs sont principalement destinés à améliorer le confort des patients atteints de maladie chronique. Ils servent également à prévenir ou corriger des situations difficiles en cours de traitement.
Soins palliatifs

En cancérologie comme dans d’autres pathologies, les soins palliatifs n’ont pas pour vocation de guérir la maladie : ils sont complémentaires aux soins curatifs. Ces soins actifs et continus sont essentiellement destinés à soulager les douleurs et les souffrances psychologiques des patients atteints de maladie grave évolutive ou terminale tout en préservant leur dignité. Ils intègrent également un soutien aux proches et à la famille.

Les soins palliatifs peuvent être prodigués en cours de traitement dans le but d’augmenter le confort du patient ou à des stades avancés de la maladie, pour diminuer certains symptômes gênants. Ils comprennent ainsi :

  • la prise en charge de symptômes tels que la douleur, la fatigue, le manque d’appétit,  les troubles digestifs ou l’anxiété ;
  • certains traitements curatifs, par exemple des antibiotiques pour une pneumonie survenue dans le cadre d’un cancer.  

L’efficacité des soins palliatifs  pour améliorer la qualité de vie et le bien-être du patient a été prouvée par différentes études cliniques. Elle est d’autant plus grande s’ils interviennent précocement dans la prise en charge.

A l’Institut Curie, l’activité de soins palliatifs est assurée par :

  • l’hôpital de jour de soins de support ;
  • l’équipe mobile de soins palliatifs (EMSP) composée de plusieurs professionnels (médecin, infirmier, psychologue, kinésithérapeute et assistant de service social) dans les différents services et pour 40 lits identifiés de soins palliatifs (LISP).

Soins palliatifs en soins de support à l’Institut Curie 
Les consultations de soins de support accueillent les patients présentant des symptômes rebelles ou invalidants, y compris les séquelles de fin de traitement telles que la fatigue, le stress ou le lymphœdème. Elles sont réalisées en collaboration avec l’équipe d’oncologie.  L’hôpital de jour reçoit les patients à toutes les phases de la maladie lorsqu’ils nécessitent une prise en charge multiprofessionnelle dans un contexte symptomatique social, psychologique et somatique. Un bilan est alors réalisé par un médecin et d’un infirmier qui coordonnent l’intervention des divers professionnels en liaison avec l’oncologue référent et les intervenants du domicile.