Leucémies : suivre les cellules cancéreuses à la trace

Valérie Devillaine
26/03/2019
Partager
Le financement d’un PIC3i va permettre à l’équipe de Leila Perié à l’Institut Curie et à celle de Daniel Lewandowski au CEA d’unir leurs forces. En effet, ils vont combiner la technique d’irradiation locale chez l’animal mise au point au CEA et celle des cellules portant un « code-barres », développée par Leila Perié à l’Institut Curie. A la clé : mieux comprendre et, espérons, mieux combattre certaines leucémies.
Leila Perié

Les cellules portant un « code-barres » peuvent être identifiées par des séquences d’ADN spécifiques, à la manière des code-barres, qu’elles se transmettent de génération en génération au fil des divisions cellulaires. On peut ainsi reconstituer leur « généalogie » pour comprendre de quelles cellules souches proviennent des cellules matures et on peut également suivre leurs déplacements dans l’organisme. En implantant de telles cellules dans un animal modèle, les chercheurs vont observer comment progresse la maladie et comment certaines cellules porteuses de mutations génétiques d’intérêt se répandent dans l’organisme. Ils ont en effet observé que toutes les cellules malades portent une même anomalie génétique, mais que cette anomalie est aussi présente chez des personnes en bonne santé. Elle ne suffit donc pas à expliquer la maladie. Ils suspectent l’influence d’un micro-environnement autour des cellules qui favoriserait l’apparition et le développement du cancer. Ce travail ouvrira de nouvelles perspectives de recherche dans la compréhension du processus d’invasion des cellules cancéreuses et sur les moyens de la contrer.

Les PIC3I

Ce projet fait partie des programmes incitatifs et collaboratifs 3i (PIC3i) entièrement financés par la générosité du public : ils visent à encourager l’émergence de programmes innovants, en se basant sur un « mix » original entre spécialistes de tous horizons. Biologistes cellulaires, biophysiciens, chimistes, biochimistes, généticiens, physiciens théoriques, bio-informaticiens et médecins.