LifeTime financé par l’UE pour son projet scientifique international ambitieux

Fatima Hammouch
12/03/2019
Partager
Le projet LifeTime fait partie des 6 propositions d’avenir ambitieuses sélectionnées au niveau de l’Europe. L’annonce officielle par la Commission européenne a été diffusée le 5 mars. Les coordinateurs du projet LifeTime à Berlin et Paris se réjouissent de pouvoir maintenant lancer leurs travaux ; la chancelière allemande, Angela Merkel, salue cette initiative.
CP LifeTime : financement UE

Comme annoncé mardi par la Commission européenne (CE), l’initiative LifeTime bénéficiera d’un soutien d’un million d’euro sur une année à compter du 1er mars 2019. Il s’agit d’une incitation pour cette initiative de recherche internationale.

Le consortium LifeTime a pour objectif de comprendre comment les maladies se déclarent et se développent à l’échelle du corps humain – ou comment fonctionnent nos génomes dans chaque cellule, et comment celles-ci forment des tissus et changent dynamiquement leurs activités lors de l’évolution vers la maladie. « C’est un défi actuel considérable dont l’impact sera radical pour la prévention, la détection précoce, et les traitements innovants des maladies chroniques ou dont l’évolution est progressive » selon le communiqué de la CE. En outre, les chercheurs souhaitent utiliser les dernières avancées technologiques pour construire la base de ce que sera la médecine de précision de demain.

LifeTime est coordonné par le Pr Nikolaus Rajewski au Centre Max Delbrück de médecine moléculaire (MDC) à Berlin et par Geneviève Almouzni, directrice de recherche au CNRS et experte internationale en épigénétique, à l’Institut Curie à Paris.

 « Nous sommes ravis de nous trouver dans une telle position au niveau de l’Europe ! Ce projet intègre des analyses à l’échelle de la cellule individuelle, des modèles personnalisés d’organoïdes (mini-tissus) couplés à la puissance de l’intelligence artificielle pour suivre le destin des cellules humaines lors de la maladie et intervenir de manière thérapeutique. Le but ultime est un bénéfice pour les patients », explique Geneviève Almouzni.

Seules 2 initiatives ont été retenues en sciences de la vie parmi les six projets pré-sélectionnés par des experts indépendants sur un total de 33 propositions. Après la 1ère année de financement, la Commission européenne décidera des initiatives qui continueront avec des financements plus importants.

LifeTime et l’Europe : l’exemple d’une coopération multilatérale réussie

Angela Merkel a souligné l’importance du travail conjoint franco-allemand : « Nous prévoyons beaucoup de projets et spécialement en coopération scientifique. Dans le traité d'Aix-la-Chapelle, sur la coopération et l'intégration franco-allemandes, nous stipulons également que nous travaillerons ensemble dans le domaine de l’intelligence artificielle et que nous souhaitons former un réseau conjoint et cela s’intègre harmonieusement bien avec LifeTime ! », a expliqué la Chancelière allemande.

Une conférence de lancement se tiendra à Berlin les 6 et 9 mai 2019 durant laquelle les membres du consortium présenteront le projet et partageront des informations sur la manière dont LifeTime prévoit de renforcer les sciences de la vie et les soins de santé en Europe.

Le consortium LifeTime

Les 120 scientifiques et cliniciens composant le consortium LifeTime sont répartis dans plus de 18 pays et 52 institutions. L'Association Helmholtz des Centres de recherche allemands et le Centre national pour la recherche scientifique (CNRS), deux des plus importantes organisations scientifiques en Europe, se sont engagés à soutenir LifeTime. De plus, le consortium est soutenu par plusieurs académies des sciences, telles que l'Académie allemande des sciences Leopoldina, l'Académie française des Sciences, la Royal Society et l'Académie royale néerlandaise des arts et des sciences ainsi que l'alliance EU-Life. Le professeur Nikolaus Rajewsky, directeur de l'Institut berlinois de biologie des systèmes axée sur les applications médicales du Centre Max Delbrück de médecine moléculaire, et Geneviève Almouzni, directrice de recherche CNRS, à l’Institut Curie à Paris, coordonnent conjointement le projet LifeTime.

Site web LifeTime : https://lifetime-fetflagship.eu
Communiqué de presse de l’Union Européenne