Observatoire 2018 - Cancers héréditaires : prédire pour mieux prévenir

Catherine Goupillon
13/09/2018
Partager
Les cancers peuvent-ils être héréditaires ? Quel est le niveau de connaissance des Français à ce sujet ? Comment sont perçus les tests génétiques de prédisposition ? Quels sont les enjeux liés à un élargissement des tests ? C’est ce qu’a souhaité étudier l’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre les cancers et pionnier de l’oncogénétique en France, dans la 6e édition de son Observatoire Cancer
Institut Curie – Viavoice.
Observatoire 2018

Si la notion de prédisposition héréditaire aux cancers est connue par la population française, le niveau de connaissance réel reste faible et les Français admettent un manque d’information sur le sujet. Même si l’existence de tests prédictifs est clairement perçue comme une avancée, leur potentielle généralisation soulève en revanche de nombreuses questions sur le plan économique et sociétal. Dans ce contexte, l’information du grand public sur ces cancers héréditaires est absolument primordiale.

« Les tendances qui émergent de notre Observatoire sont pour nous une source de réflexion importante pour poursuivre nos efforts sur la diffusion de l’information autour des risques héréditaires de cancer. Cela constitue un levier d’amélioration de l’organisation du système de soins », souligne le Pr Thierry Philip, Président du directoire de l’Institut Curie.

Dans le dossier de presse : les chiffres clés, les résultats de l’étude, des informations sur les cancers héréditaires, une réflexion sur les enjeux du développement des tests génétiques… avec nos experts, le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet, le Pr Pierre Fumoleau, Antoine de Pauw, et des témoignages de personnes prédisposées.

Dossier de presse
Vignette
Infographie
Vignette