Observatoire cancer 2017 - Coûts des traitements innovants en cancérologie

Catherine Goupillon
06/09/2017
Partager
Coûts des traitements innovants contre le cancer, perspectives d’un système en danger : Quel est le coût réel des traitements innovants ? Y-a-t-il un risque d’inégalité dans l’accès à l’innovation ? Qui finance la recherche et l’innovation ? Que connaissent vraiment les Français à ce sujet ? C’est ce qu’a souhaité étudier l’Institut Curie via la 5e édition de son observatoire.
bloc marque observatoire 2017

 Le risque de voir s’installer des inégalités entre les patients touchés par le cancer n’a pas disparu, au contraire. Le prix des nouveaux médicaments continue d’augmenter, de sorte qu’arrivera forcément le moment où l’accès de tous les patients aux anti-cancéreux innovants ne sera plus possible. Il est encore temps d’éviter une situation qui posera un grave problème éthique. Pr Thierry Philip, président de l’Institut Curie.

Des traitements innovants en pleine croissance, des prix qui explosent, un système en danger

La recherche sur le cancer a beaucoup progressé ces dernières années mais ces innovations ont un coût très élevé. 89 nouveaux médicaments touchant des cancers fréquents sont susceptibles d’être mis sur le marché ou d’obtenir une extension d’indication dans les 2 ans à venir.

Le surcoût attendu est tel qu’il peut fragiliser et remettre en cause l’égalité d’accès à l’innovation et aux meilleurs traitements à l’ensemble des citoyens.

Il semble désormais indispensable d’inventer un nouveau modèle pour innover au bénéfice de tous les patients.

Thierry Philip souligne que le « coût de la recherche et de développement a diminué dans la branche de l’oncologie contrairement à ce qu’affirment les fabricants de l’industrie pharmaceutique. Ces derniers se retirent progressivement de la recherche fondamentale. Les molécules innovantes sont aujourd’hui essentiellement le fruit de la recherche publique, payée par les citoyens avec leurs impôts. Par ailleurs, les médicaments innovants sont mis sur le marché de plus en plus vite, ce qui augmente d’autant la durée d’exploitation des licences avant que le brevet ne tombe dans le domaine public. »Transparence des coûts de production, prix fixés en fonction du service médical rendu, licence d’office… ? des discussions doivent désormais avoir lieu à l’échelon national mais surtout au niveau international.

Les résultats de l'Observatoire (voir dossier de presse) montre qu'une écrasante majorité de Français sous-estiment les coûts des traitements innovants. 

Si 9 Français sur 10 se déclarent attachés à notre modèle social, près de la moitié pense que  le système de santé ne pourra pas garantir un accès équitable aux traitements innovants pour tous les patients à l’avenir.

Parmi les causes identifiées, pour 75% d’entre eux le problème est le prix trop élevé des traitements innovants.

Par ailleurs, l'étude montre une grande méconnaissance de l’investissement des pouvoirs publics - 61 % des Français disent ne pas connaître le Plan Cancer -  et 30 % des Français sont sceptiques sur l’efficacité de la prévention pour diminuer le nombre de nouveaux cas de cancer et 44 % ne perçoivent pas de corrélation entre la prévention et la limitation des coûts pour l’Assurance Maladie.