Partager Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+
-A +A

imprimer la page

ADN tumoral circulant vs biopsies : avantage à l’ADN circulant

A ce jour, la recherche des anomalies éligibles pour une thérapie ciblée s’effectue dans des biopsies de tumeurs. Les médecins de l’Institut Curie démontrent la fiabilité d’une technique peu invasive et moins douloureuse pour les patients. 

ADN tumoral circulant vs biopsies : avantage à l’ADN circulant

Fer de lance de la médecine de précision, les thérapies ciblées ne peuvent être proposées qu’aux patients porteurs de l’anomalie moléculaire qu’elles visent. "Leur prescription nécessite donc de rechercher dans les cellules tumorales si l’anomalie est présente, explique le Dr Christophe Le Tourneau, responsable des essais précoces à l’Institut Curie. Aujourd’hui cette recherche s’effectue principalement à partir des biopsies de tumeur." Or, la biopsie est un acte invasif pour le patient, parfois douloureux et pouvant nécessiter une hospitalisation. "Une alternative serait de rechercher les anomalies moléculaires éligibles pour une thérapie ciblée dans l’ADN tumoral circulant obtenu à partir d’un simple prélèvement sanguin", ajoute le Pr Jean-Yves Pierga, chef du département d’Oncologie médicale à l’Institut Curie et spécialiste des biomarqueurs circulants. Il existe en effet un phénomène naturel de dégradation des cellules normales ou tumorales dans l’organisme, afin d’assurer le renouvellement des tissus. Les cellules tumorales sont dégradées et des brins d’ADN tumoral circulent dans l’organisme.

SHIVA : porte ouverte à de nombreuses avancées

"Dans le cadre de l’essai SHIVA*, nous avons donc recherché chez 34 patients atteints de cancers différents (soit au total 18 types de cancer) les anomalies moléculaires dans les biopsies, mais aussi dans l’ADN tumoral circulant", commente Christophe Le Tourneau. SHIVA est un essai clinique innovant, coordonné par le Dr Christophe Le Tourneau dans lequel, pour la première fois en cancérologie, le choix thérapeutique est entièrement basé sur le profil moléculaire de la tumeur, faisant abstraction de la localisation tumorale.

Chez 27 patients, 28 des 29 anomalies moléculaires détectées dans les biopsies l’ont été dans l’ADN tumoral circulant. Une anomalie non détectée dans les biopsies a été identifiée dans l’ADN tumoral circulant. Chez les 7 autres patients, la recherche des anomalies n’avait pas pu être effectuée dans les biopsies. En revanche, elle a été possible dans l’ADN tumoral circulant. "Cette étude est la première à montrer la faisabilité de la recherche de plusieurs anomalies moléculaires éligibles pour une thérapie ciblée dans l’ADN tumoral circulant par des techniques utilisées en routine chez des patients métastatiques et atteints de différents type de cancer, commente Jean-Yves Pierga. En plus d’être moins invasive, peu douloureuse et plus économique, la recherche des anomalies dans l’ADN tumoral circulant est une alternative fiable aux biopsies."

En raison du développement de nouvelles thérapies ciblées, mais aussi de l’extension de leur prescription, le recours aux tests moléculaires est en pleine expansion. "Ces résultats présentent donc une alternative prometteuse, d’autant plus que les biopsies (surtout au niveau des métastases) ne sont pas toujours réalisables chez les patients", conclut Christophe Le Tourneau.

 

En savoir plus

*L’essai clinique Shiva a été développé en grande partie grâce à la générosité publique et dans le cadre de la labellisation SIRIC (site de recherche intégré sur le cancer) obtenue par l’Institut Curie en 2011.

Le dossier pédagogique sur les cellules tumorales circulantes

Vers une médecine de précision

RCP moléculaire : le déploiement de la médecine de précision

 

Circulating tumor DNA as a non-invasive substitute to metastasis biopsy for tumor genotyping and personalized medicine in a prospective trial across all tumor types

Ronald Lebofsky, Charles Decraene, Virginie Bernard, Maud Kamal, Anthony Blin, Quentin Leroy, Thomas Rio Frio, Gaëlle Pierron, Céline Callens, Ivan Bieche, Adrien Saliou, Jordan Madic, Etienne Rouleau, François-Clément Bidard, Olivier Lantz, Marc-Henri Stern, Christophe Le Tourneau, Jean-Yves Pierga

Molecular Oncology, 2014 Dec 26. pii: S1574-7891(14)00288-9. doi: 10.1016/j.molonc.2014.12.003.

 

Sur Allodocteurs.com  - Cancer : cibler les traitements sans biopsie

Texte : Céline Giustranti

Crédit photo : Phovoir

Mathilde Regnault
19/01/2015