Le retour au travail

Nathalie Oudar
23/03/2017
Partager
Retourner au travail après avoir surmonté un cancer constitue une étape-clé dans le retour à la "vie normale". Cette transition peut être difficile à gérer et une bonne préparation s’impose.
Retour au travail après un cancer

Près d’un tiers des personnes touchées chaque année par un cancer ont une activité professionnelle au moment du diagnostic. Selon une étude menée à l’Institut Curie, environ 80 % d’entre elles reprennent le chemin du travail une fois les traitements terminés. Mais ce qui pourrait se concevoir comme une étape déterminante preuve d’un retour à la vie d’avant constitue souvent un parcours semé d’embûches.

  • Retrouver ses collègues, qui se sont organisés pendant l’absence, peut être perturbant.
  • La fatigue liée aux traitements demeure pendant un certain temps, l’adaptation du poste de travail, au moins les premiers mois, est souvent nécessaire.
  • Avoir subi des problèmes de santé importants peut changer les perspectives : il n’est pas rare qu’un ancien patient réalise que son travail n’est plus fait pour lui et souhaite réorienter sa carrière et changer de vie professionnelle.

Aussi, pour conseiller les personnes devant reprendre une activité professionnelle, l’Institut Curie via sa Maison des Patients et des Proches (Saint-Cloud) et son Espace de Rencontres et d’Information (Paris) propose un dispositif d’accompagnement pour le retour au travail.

  • Un livret "Retour au travail" est remis aux personnes concernées à la fin des traitements. Il aborde les problématiques à envisager avant de reprendre une activité. Outre des conseils judicieux, il expose notamment les solutions disponibles pour reprendre le travail en douceur. Ce document réunit également des témoignages d’anciens patients.
  • Des réunions d’information sont dispensées à la Maison des Patients et des Proches (Saint-Cloud) et à l’Espace de Rencontres et d’Information (Paris).
  • Le lien ville-hôpital qu’entretient l’Institut Curie permet aux professionnels de la Maison des Patients et des Proches (Saint-Cloud) et de l’Espace de Rencontres et d’Information (Paris) d’orienter les personnes vers des structures associatives qui proposent des accompagnements gracieux par des coaches professionnels.
  • D’autres types d’accompagnement sont en cours d’expérimentation encadrée notamment sous forme d’étude randomisée avec évaluation, grâce au soutien de mécènes de l’Institut Curie.
En savoir plus