Radiothérapie

Mathilde Regnault
24/03/2017
Partager
La radiothérapie est l’un des traitements des cancers. Elle utilise les propriétés des radiations ionisantes pour détruire les cellules cancéreuses.
Traitement du cancer - Radiothérapie
Aller directement à la section

Qu’est-ce que la radiothérapie ?

La radiothérapie peut être à visée curative, pour soigner le patient, ou à visée palliative, pour traiter les métastases, notamment cérébrales, ou réduire la douleur liée aux métastases osseuses. Elle est parfois utilisée seule, par exemple pour traiter certaines tumeurs du cerveau, du poumon ou gynécologiques, qui ne peuvent pas être enlevées par chirurgie. Elle est aussi couramment utilisée en association avec la chirurgie et les traitements médicamenteux dans le cadre d’une prise en charge multidisciplinaire. La radiothérapie permet souvent d’éviter des chirurgies mutilantes et de préserver ainsi l’organe atteint (sein, rectum, sphère ORL…).

Plusieurs types d’irradiations sont possibles.

  • La radiothérapie externe est la plus souvent utilisée. Elle consiste à délivrer par des accélérateurs de particules un faisceau d’électrons, de photons ou de protons (protonthérapie) dans le volume tumoral.
  • La curiethérapie consiste à mettre au contact ou à l’intérieur des tumeurs des sources radioactives, ce qui permet un traitement plus ciblé. Elle peut être prescrite pour certains cancers de la prostate, gynécologiques, du canal anal ou de l’œil.

L’effet biologique principal des radiations ionisantes est de casser les brins d’ADN des cellules tumorales, soit directement, soit par le biais de radicaux libres, ce qui entraîne la mort de ces cellules.

Tout traitement par irradiation nécessite un temps de préparation au cours duquel les spécialistes effectuent un repérage précis des volumes à irradier, à partir d’un scanner effectué en position de traitement, auquel sont parfois fusionnées les images d’IRM ou de TEP-scan. Ces images vont également permettre de repérer les organes sains adjacents au volume traité et d’établir un plan de traitement personnalisé pour chaque patient.

Pour assurer les meilleures conditions d’efficacité, la précision de la délivrance du traitement et les contrôles de qualité mis en œuvre sont cruciaux.

La dosimétrie prévisionnelle est préparée par des dosimétristes, vérifiée par les physiciens médicaux et validée par les oncologues radiothérapeutes. Les paramètres du plan de traitement sont vérifiés par la radio-physicien.

Tous les jours, le positionnement du patient sur la table de traitement est minutieusement vérifié. La dose effectivement reçue est systématiquement mesurée et comparée à la dose prévue. Pendant toute la durée du traitement, une consultation médicale hebdomadaire permet un suivi médical strict.

La radiothérapie à l’Institut Curie

L’Institut Curie dispose de 12 appareils de traitement : 7 à Paris, 4 à Saint-Cloud et 1 à Orsay.

Les praticiens de l’Institut Curie peuvent pratiquer la radiothérapie pour tous les types de cancers nécessitant ce type de traitement. Ils possèdent notamment une expertise dans le traitement des cancers du sein, des cancers de l’enfant et des sarcomes. En pédiatrie, les experts de l’Institut Curie maîtrisent les traitements sous anesthésie générale.

L’équipement moderne de l’Institut permet de pratiquer plusieurs types d’irradiation.

  • L’irradiation conformationnelle et avec modulation d’intensité
  • L’irradiation rotationnelle par tomothérapie ou arc thérapie volumétrique
  • La stéréotaxie, c’est-à-dire la convergence par de multiples faisceaux sur un petit volume. Elle nécessite un repérage par imagerie et engendre moins de séances puis les doses sont concentrées. Cette technique est notamment utilisée pour les lésions cérébrales, osseuses ou pulmonaires).
  • Le cyclotron basé sur notre site d’Orsay permet également de pratiquer la protonthérapie. Cette technique est surtout employée pour le traitement des tumeurs de l’oeil de la base du crâne, du rachis et les tumeurs de l’enfant. Les indications de la protonthérapie sont en cours de développement. L’Institut Curie utilise la protonthérapie depuis 1991. Jusqu’à récemment, il était le seul à prendre en charge les tumeurs autres que l’œil.

La recherche en radiothérapie

Le département de radiothérapie est engagé dans plusieurs projets de recherche clinique et translationnelle dont les objectifs sont multiples.

  • Mieux comprendre les effets biologiques des différents types de radiations ionisantes
  • Accroître l’efficacité et la tolérance du traitement dans le cadre d’essais cliniques
  • Participer au développement technologique et évaluer les nouvelles modalités de traitement.
  • Développer la recherche sur les traitements médicamenteux associés à la radiothérapie pour renforcer son efficacité.*