Anesthésie, réanimation, douleur

Céline Giustranti
21/03/2017
Partager
Ce département présent sur les sites de Paris et Saint-Cloud assure le suivi et la prise en charge des patients chirurgicaux avant, pendant et après l’opération et médicaux lors d’endoscopies, d’actes de radiologie et de radiothérapie.
bloc-opératoire
Aller directement à la section

Les spécialistes du département Anesthésie, Réanimation, Douleur assurent la prise en charge de l’acte anesthésique proprement dit et du réveil au bloc opératoire. L’anesthésie, par l’intermédiaire de l’administration de médicaments intraveineux ou par inhalation de vapeur anesthésique, induit un état comparable au sommeil. Elle supprime ou atténue les douleurs de l’intervention dans des conditions optimales de sécurité.

L'activité du département

  • Consultation pré-anesthésique pour dépister les facteurs de risque et personnaliser le bilan préopératoire. Elle permet de faire un choix entre anesthésie locorégionale ou générale.
  • Anesthésie pour chirurgies conventionnelle et ambulatoire
  • Surveillance postopératoire – soins intensifs
  • Mise en place de dispositifs intraveineux de longue durée pour la chimiothérapie
  • Hypnothérapie
  • Prise en charge nutritionnelle 
  • Participation au comité de lutte contre l’infection nosocomiale (CLIN)
  • Collaboration à de nombreux travaux de recherche clinique

La sécurité de l'anesthésie repose en grande partie sur la consultation d'anesthésie pré-opératoire. En effet, cette consultation permet de recueillir des éléments d'information sur l’état général du patient, de dépister d'éventuels facteurs de risque anesthésique, de personnaliser le bilan anesthésique pré-opératoire et d’informer sur les techniques qui seront utilisées lors de la réalisation de l’anesthésie : anesthésie loco-régionale ou anesthésie générale. Les risques sont exposés et le choix est fait en concertation avec le patient.

Au bloc opératoire (en salle d'intervention puis en salle de réveil), une surveillance constante est assurée par des médecins spécialistes anesthésiste-réanimateurs et des infirmières anesthésistes. Chaque patient opéré sous anesthésie fait l'objet d'un contrôle permanent par des techniques de monitoring ultra-performantes et informatisées.

Vaincre la douleur, une priorité

La prise en charge et le traitement des douleurs provoquées par le cancer et ses traitements font également partie des priorités de ce département.

Les douleurs aigües postopératoires

Le traitement contre la douleur est débuté pendant l'opération et poursuivi de façon systématique de manière à obtenir un réveil non douloureux et donc confortable. Dans la période post-opératoire, ce traitement est adapté en fonction de vos besoins dès qu'une sensation douloureuse apparaît. La prévention des effets secondaires type nausées-vomissements est systématique.

Les douleurs chroniques

Le cancer peut être à l’origine de douleurs chroniques ou douleurs résiduelles qui requièrent des prises en charge adaptées. Cette prise en charge est assurée par différents spécialistes : anesthésistes, neurochirurgiens, gériatres, médecins oncologues etc. Ils assurent :

  • Des consultations dédiées à la douleur,
  • Des lits d’hospitalisation dédiés
  • Des interventions comme des poses de cathéters spécifiques au contact des axes nerveux ou intra-rachidiens,
  • Des actes chirurgicaux tels que la cimentoplastie ou administration de ciment en intra-osseux. La cimentoplastie contribue à faire diminuer, voire disparaître, le processus douloureux par consolidation des états pré-fracturaires induits par les lésions secondaires cancéreuses.
  • Des consultations d’orthopédie sont également assurées.

Sur le Site de Paris, trois anesthésistes diplômés, une anesthésiste hypnothérapeute et un médecin du département interdisciplinaire de soins de support sont spécifiquement en charge des douleurs chroniques.

Sur le site de Saint-Cloud, 2 médecins du département interdisciplinaire de soins de support et un médecin oncologue ont la même activité.

Il existe un Comité de lutte contre la douleur (Clud) avec à sa tête, un anesthésiste-réanimateur spécialisé, élément fédérateur entre les deux sites. Son objectif est de mener les réflexions pour uniformiser l'évaluation de la douleur sur l'ensemble de l’Ensemble Hospitalier et de faire collaborer tous les acteurs de soins.

L’hypnothérapie 

Il s’agit d’une technique spécifique assurée par un médecin anesthésiste diplômé. Une consultation est assurée.

Les patients peuvent bénéficier d’hypnosédation pour des actes ou gestes chirurgicaux peu invasifs. Ainsi, on peut s’affranchir des effets secondaires d’une anesthésie générale.

Parmi les autres activités des spécialistes de ce département figurent la pose de chambre implantable ou disposition intravasculaire assurée par l’ensemble des anesthésistes. Elle s’effectue sous anesthésie locale ou générale. Ces cathéters permettent l’administration en toute sécurité des chimiothérapies. Il est possible d’administrer des antibiotiques par cette même voie et d’effectuer des prélèvements sanguins. Le suivi est assuré par le département pour la prévention des complications infectieuses ou thrombotiques.